De la lecture des plaques de rues : proposition d’atelier d’écriture

Suite de la présentation de mon mémoire sur les ateliers d’écriture : penser une activité.

 

Dans les villes et les villages du monde entier (peut-être), des plaques apposées sur les bâtisses offrent au chaland la possibilité de s’instruire à moindre frais. Noms de rues ou plaques commémoratives sont autant de minuscules cours d’Histoire, ou plutôt d’histoires. Ainsi, à Paris, dans le 5° arrondissement, entre le 46 rue Saint Jacques et le 13 rue Santeuil, entre la Sorbonne et le campus de Censier, l’histoire des sciences est à l’honneur à travers certains de ses représentants : Pierre et Marie Curie, Linné, Monge… Qui sont-ils ? Qu’ont-ils fait pour qu’une rue soit baptisée à leur nom ?  L’émail rouillé de ces plaques nous le dit. « Pierre et Marie Curie 1859-1906 1867-1934 physiciens, découvreurs de (sic) radium » ; « Linné 1707-1778 botaniste suédois » ; « Monge 1746-1818 mathématicien un des fondateurs de l’école polytechnique ». Et les plaques commémoratives ? Dans ce même arrondissement, elles rendent souvent hommage aux hommes de lettres dont elles signalent une adresse temporaire : Hemingway au 74 rue du Cardinal Lemoine, Joyce au 71 de la même rue, Perec au 13 rue Linné, Thomas au 15 rue Pierre-Nicolle. Thomas ? Edith Thomas[1]. Seule femme de lettres de l’arrondissement ayant eu l’honneur d’une plaque. Que l’hommanité a de chemin à faire !

Continuer la lecture de De la lecture des plaques de rues : proposition d’atelier d’écriture

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

Introduction aux ateliers d’écriture

Mon mémoire portant sur les ateliers d’écriture, voici une petite introduction sur cette pratique.

 

Un atelier d’écriture est un lieu où l’on fabrique de l’écrit, en promouvant la créativité. Au-delà de cette définition sommaire, en détailler les pratiques n’est pas chose aisée, car de nombreuses variations existent en fonction des pays. Ainsi, aux États-Unis ou en France, les finalités ne sont pas tout à fait les mêmes ; cependant, parmi les similitudes, on retrouve l’envie de s’écrire et aussi celle de partager en groupe, d’où l’intérêt pour ce dernier point de travailler en atelier.

Continuer la lecture de Introduction aux ateliers d’écriture

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts