Collecte compulsive de données

Comme indiquer dans le texte du sociologue Bruno Latour[1] : « tout fait partie des données ». Tout. Je me reconnais bien là. Je collecte, garde, entasse pour ensuite coller, agrafer, scotcher des souvenirs de voyages, des expériences culinaires, de vieilles cartes postales sépia, des rêves écrits sur des post-it,  des photos d’identités d’amis ou d’étrangers, des cours de musique, des cours en université ou des recherches pour les cours. A tout cela, j’ai attribué des carnets. Ils sont consciencieusement rangés sur une étagère face au canapé, d’où je peux admirer le classement par taille et me souvenir en un coup d’œil, à la couleur ou la texture de la couverture du carnet, de tout ce qu’il contient.

Continuer la lecture de Collecte compulsive de données

Eugénie BLAISE

Etudiante en M2 de FLE, particulièrement intéressée par les arts graphiques.

More Posts

Follow Me:
Twitter