Festival des civilisations de l’Inalco: identités

Pour tous ceux qui font des recherches sur les relations entre la langue, la culture et les identités, la deuxième édition du festival des civilisations de l’Inalco peut vous donner des inspirations. Ce festival qui aura lieu du 25 au 31 mars 2017, « questionnera ces identités, personnelles, sociales ou collectives à travers des conférences, des débats, des projections, des créations artistiques et des spectacles vivants. ».

Parmi tous les programmes, je vous propose une lecture et aussi un débat s’intitulé « La poésie entre deux langues » organisé vendredi 31 mars 2017, surtout pour mes camarades qui travaillent sur la littérature et sur le plurilinguisme.

Pour tous les restes informations du programme, voici le lien du festival:  http://www.inalco.fr/actualite/festival-civilisations-identites

Liu Yang

Etudiante chinoise en master 2 à l’Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle, Spécialité 1 :Didactique du français langue étrangère et langues du monde; option A: recherche. Master 1 FLE : Analyse et programmation de la communication didactique à l’Université de Nantes.

More Posts

Follow Me:
Facebook

MAHMOUD DARWICH

À l’occasion de la parution du numéro spécial de la revue Europequi est consacré le poète palestinien Mahmoud Darwich, Kadhim Jihad Hassan, poète, critique littéraire, traducteur et professeur des universités au département d’Études arabes à L’INALCO, a organisé un colloque le 25 février 2017 intitulé « J’ai cherché l’altérité des hommes là où ils se trouvent ». Ce colloque a réuni de14h00 à 14h50dans une première table rondes, Farouk Mardam-Bey, Jean-Baptiste Para,Kadhim Jihad Hassan, Carole Boudin,SubhiHadidi et Tahar Bekriont dialogué de la revue Europe et l’actualité de Darwich.De 14h50 à 16h10 est la deuxième table ronde, Cantal Verde il, ElíasSanbar, Rima Sleiman, Farouk Mardam-Bey et Aurélia Hetzelont conversé de l’exil et poésie, l’exemple de Darwich. La troisième table ronde était de 16h20 à 17h00, Perrine Pilette, RajaeEssefiani, TarquinBilliet, Edouard Delruelle, Xavier Luffin et Johannes denHeijer ont fait la présentation de la Chaire universitaire et culturelle Mahmoud Darwich, récemment créée à Bruxelles, ils nous ont montré le rôle des différences institutions académiques et gouvernementales de la Fédération Wallonie-Bruxelles ayant participé à cette création.

À la fin,nous avons fini cette journée riche avec une projection d’un film sur et avec le grand poète Mahmoud Darwich.

Mahmoud Darwich (1941-2008) ‘’le poète de la Cause palestinienne’’ ,  un des  poètes importants qui a contribué au développement de la poésie arabe moderne. Les critiques divisent ses poèmes en trois parties où il résume l’histoire de la Palestine, sa relation avec son terre, l’exil et la perte.

Ce grand poète qui est devenu réfugié sur son propre terre, et il a passé ses dernières années entre Amman  (Jordanie) et Ramallh (Palestine) il appellera cette situation « la perplexité du retour » : « Je suis venu, mais je ne suis pas arrivé./Je suis là, mais je ne suis pas revenu ! »

À mon avis,Darwich, le poète de l’exil et de la tragédie palestinienne, habite dans chacun de nous, les étudiants étrangers, les immigrés, les réfugiés, tous qui ont quitté leurs familles, leurs terres et leurs patries. Ses poèmesregorgent de l’exil et de tendresse humaine.

 

Quelques extraits de ses poèmes :

Extrait [1] : Jérusalem

 

(…) Je marche dans mon sommeil.

Yeux grands ouverts dans mon songe,

Je ne vois personne derrière moi. Personne devant.

Toute cette lumière m’appartient. Je marche.

Je m’allège, vole (…)

 

Extrait [2] : À  ma mère

 

J’ai la nostalgie du pain de ma mère,

Du café de ma mère …

Et l’enfance grandit en moi,

Jour après jour,

Et je chéris ma vie, car

Si je mourais,

J’aurais honte des larmes de ma mère ! (…)

 

Bibliographie :

https://ar.m.wikipedia.org/wiki/محمود_درويش

Anthologie de poésie arabe contemporaine,poèmes choisis par Farouk Mardam-Bey, 2014.

 

Rana

Etudiante en M2 Didactique du FLE/FLS et langues du monde à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 .

More Posts