Journée internationale de la langue maternelle 2017, avec l’UNESCO

Peut-être comme moi vous vous étonnez toujours de voir apparaître au fil de l’année des Journées internationales comme celle du câlin (21 janvier), celle des gauchers (13 août), Journée mondiale sans achat (dernier weekend de novembre)  ou encore la Journée mondiale du pull de Noël ( 3ème vendredi de décembre). Eh oui …

En général, nous nous souvenons surtout des journées qui mobilisent de nombreuses manifestations et qui ont plus de visibilité dans la presse : la Journée internationale des femmes (8 mars), les Journées du patrimoine ( 3ème weekend de septembre) ou encore en ce qui me concerne, la journée mondiale de l’eau (22 mars) et celles contre la faim (15 juin) que j’avais l’occasion de « célébrer » étant plus jeune avec mes professeurs

Difficile de savoir pourquoi, qui et comment ces journées sont instituées. Bien souvent, il faut reconnaître les volontés et les engagements de grandes institutions comme l’ONU, l’UNESCO, l’UNICEF etc.

À l’occasion de la Journée internationale de la langue maternelle qui a lieu le 21 février, l’Unesco nous rappelle que « La Journée internationale de la langue maternelle est célébrée chaque année depuis février 2000 afin de promouvoir la diversité linguistique et culturelle ainsi que le multilinguisme. La date du 21 février a été choisie en hommage aux étudiants tués par la police à Dacca (aujourd’hui la capitale du Bangladesh) alors qu’ils manifestaient pour que leur langue maternelle, le bengali, soit déclarée deuxième langue nationale du Pakistan de l’époque. »

Entant qu’étudiants/professeurs/chercheurs en FLE, en didactique des langues et des cultures, ces enjeux autour de la langue maternelle de tous doivent nous concernés, dans la transmission de notre langue maternelle (le français ?) mais surtout dans le respect et la sauvegarde de la (ou les) langue(s) maternelle(s) des individus que nous rencontrons et que nous instruisons.

Et j’ajouterais à cela les mots très justes de Madame Irina Bokova, directrice générale de l’UNESCO « À l’occasion de cette Journée je lance un appel pour que le potentiel de l’éducation multilingue soit reconnu partout, dans les systèmes éducatifs et administratifs, dans les expressions culturelles et dans les médias, le cyberespace et les échanges commerciaux » !

Cette journée internationale va mobiliser de nombreuses manifestations à travers les institutions et les écoles qui auront choisi de la célébrer. Alors, permettez moi de vous partager l’évènement que L’UNESCO organise pour l’occasion :

http://www.unesco.org/new/fileadmin/MULTIMEDIA/HQ/ED/pdf/imld2017-agenda-fr.pdf

(l’évènement semble gratuit et libre d’entrée, je n’ai pas eu d’informations contraires)

Prochains rendez-vous : la Journée internationale la Francophonie (bien sûr !) le 20 mars, Journée européenne des langues (voulue par Conseil de l’Europe, 26 septembre) ou pourquoi pas la Journée mondiale des enseignants (5 octobre, merci l’ONU).

Floriane Gonidec

actuellement étudiante en M2 Didactique des langues et des cultures de l'université Paris 3. Licence de Lettres Modernes de Rennes 2

More Posts