L’utilisation du court-métrage en classe du FLE Aux universités soudanaises Méthode audiovisuelle de “COURT-METRAGE”

 

Mon projet de mémoire  est d’intégrer des TICES dans l’enseignement du FLE, mon intérêt essentiel est d’apporter des nouvelles connaissances scientifiques et les appliquer dans un avenir proche au profit de mon pays.

En plus, j’ambitionne à contribuer au développement et à l’ouverture de mon pays sur le monde entier.

L’un de  mes souhaits, la poursuite de mes études jusqu’à l’obtention de doctorat.Actuellement, je suis enseignante de français à l’Université de Khartoum-Faculté de Pédagogie.Cette expérience m’a donnée envie d’aller plus loin dans l’acquisition de connaissance dans le domaine  de l’enseignement et particulièrement dans la spécialité Didactique du Français et des Langues du Monde.

Par ailleurs, mon choix est motivé par la réputation que possède l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris3 par la qualité de ses formations.J’ai toujours rêvé de poursuivre mes études supérieurs au sein de cet établissement honorable.

En outre, les conseils de mes professeurs qui ont suivi des formations en France, m’ont beaucoup encouragé  et m’ont donné l’envie de mener une expérience d’études  à l’étranger.

De même, la maitrise de la langue française, l’envie de découvrir un autre pays; une autre culture, sont des raisons qui m’ont poussé à choisir la France pour poursuivre mes études.

 

 

INTRODUCTION DE COURT-METRAGE :

La projection de film de court-métrage en classe de français contribue parfaitement à la diffusion des savoirs, en plus elle présente précisément la synthèse de nombreux apprentissages fait en classe de façon segmentée et aident à développer de nombreuses habilités et à satisfaire les différentes intelligences de nos apprenants.

Mots-clés:

Tices- court-metrage- audiovisuel- innovation-didactique-

français langue étrangère (FLE), compétence orale– film – vidéo- éducation technologie- multimédia

 

Pourquoi utiliser de films de court-métrage en classe ?

  • Avec un plan de leçon et des objectifs claires, les films permettent de rencontrer de nombreux résultats d’apprentissage spécifique.
  • Les décalages culturels permettent de découvrir autre chose, de discuter, d’expliquer, de faire des liens, de voyager.
  • De nombreux court métrages touchent des thèmes étudiés en classe et sont facilement exploitables dans des leçons : les guerres, les défis sociaux, les relations avec les parents, les traditions, les loisirs, l’amitié, la mode…
  • Montrer un film de court-métrage en classe est la façon la plus efficace d’entendre parler le français comme il le serait dans une situation authentique et d’entendre des expressions utilisées en contexte..

Le public visé :

Le public visé par cette étude est des étudiants de facultés variées (pour les classes de première année universitaire ou A1)  :

Faculté des langues.

Faculté des Lettres.

Faculté de Pédagogie

Ce projet adressé aux classes de première année universitaire  qui correspond au niveauA1/A2, afin de montrer que le travail sur des documents audiovisuels a beaucoup d’intérêt tant au niveau débutant qu’au niveau avancé et pour encourager les enseignants du FLE de ne pas hésiter à exploiter un document audiovisuel du court-métrage pour le niveau débutant, car cela nous permettra de voir des résultats dans l’avenir et nous permettra aussi de faire une évaluation sur le progrès des apprenants.

La démarche pédagogique nouvelle que je souhaite mettre en œuvre :

Mon projet vise à améliorer le statut du français au sein de notre université  en intégrant des innovations afin d’assurer le développement de la langue française dans mon pays, car le français est considéré comme une langue internationale et qui est la plus connue dans mon pays après la langue anglaise.

Je souhaite faire bénéficier mon pays de mes études en adoptant les dernières technologies, la qualité de l’enseignement ainsi que la valorisation de la recherche dans mon pays.

J’aimerais sensibiliser les enseignants du FLE à l’utilisation du court-métrage en classe, afin de favoriser l’expression orale en classe du FLE, car les séquences audiovisuelles du court-métrage peuvent aider les apprenants à comprendre une séquence en langue étrangère qui permettra à son tour de favoriser l’expression orale de l’apprenant, car un apprenant peut très bien s’exprimer a condition qu’il comprenne très bien la situation.

Le court a donc un impact non négligeable, il facilite la compréhension d’une séquence filmique en langue étrangère.

Les attentes à l’égard de la formation :

A travers ce Master en France, j’aurai la chance pour répondre aux exigences de mon établissement en raison de développer l’enseignement du français qui contribue à la diffusion de cette langue de façon efficace.

Comment réinvestir les aquis de la formation ?

  • Elaborer des formations/animer des ateliers réguliers des enseignants, afin de savoir les potentialités offertes par le court-métrage et aussi la manière dont il doit être exploité au sein de la classe qui assurent un bon déroulement du cours et par là, un bon apprentissage du français langue étrangère.

 

Biblogrphie/sitographie/article/Dictionnaire

 

Bibliographie :

Livres :

1] BARBOT,  MJ: 2000,  >>Les auto-apprentissages << ,Ed.CLE International

2] DESMARAIS, L: 1998, >> technologies et l’enseignement des langues<<   Ed.les Editions Logiques

3] Puren, C: 1988, >> Histoire des méthodologies d’enseignement des langues vivantes<<   Ed. Nathan-CLE international

4] THIERRY.L :,  1998, >> Le multimédia << ,Ed.C LE International, Paris,

 

Articles :

1] Boulet, G : octobre 2012 >>Audiovisuel et éducation technologie et technopedagogie<<

2] Ducrot, JM  : le mardi 19 avril 2005 >> L’utilisation de la vidéo en classe de FLE<<

3] Ile du pricne Edouard : 2008, >> L’exploitation des films en classe<< canada -éducation et développement de la petite enfance

4] Samater, S :  Publié le 19 avril 2012 >> La technologie d’aujourd’hui et d’hier <<

Documents électroniques :

1] wikipedia.org/wiki/Court_métrage[D.]

2] http://forum-marcynema.fr-bb.com/t28-c-est-quoi-un-court-metrage-selon-wikipedia [S].

3] http://activitesauthentiques-fsl.weebly.com/la-technologie.html

 

Dictionnaires :

1] http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/court-m%C3%A9trage_courts-m%C3%A9trages/19980 [D]

 

 

Sumaia ELGAMRI

Etudiante de Master2 Didactique du français et langues du monde.

More Posts

Follow Me:
Facebook


8 réflexions sur « L’utilisation du court-métrage en classe du FLE Aux universités soudanaises Méthode audiovisuelle de “COURT-METRAGE” »

  1. Comme les autres qui ont commenté ici, je trouve également, le sujet de votre mémoire très captivant. Les supports audio-visuels sont toujours attrayants dans une classe. L’utilisation des courts-métrages donne plus d’envie aux apprenants d’apprendre la langue et découvrir la culture. Je me rappelle quand j’ai débuté mes études en FLE, j’espérais avec impatience les courts-métrages. A ce moment, je n’avais jamais visité la France. Donc les courts-métrages montrant des spécificités françaises s’étaient présenté comme quelque chose d’incroyable pour moi. Cela dit, je voudrais mettre plus d’accent sur un de vos objectifs, notamment, « Les décalages culturels permettent de découvrir autre chose, de discuter, d’expliquer, de faire des liens, de voyager ». C’est vrai que les courts-métrages font s’approcher et connaitre d’autres cultures et d’autres pays surtout si on n’est jamais y aller. Cela me rappelle le cours du Cinéma qu’on a eu en M1 à la Sorbonne. Les courts-métrages nous ont montré non seulement une autre culture, mais aussi une autre ère, qui peut aussi être intéressant pour montrer la différence entre la vie d’une ère passé avec celle d’aujourd’hui. Bonne chance pour la rédaction !

    1. Je vous remercie Javeria pour votre commentaire.
      Sans doute que le court- métrage est un support didactique très efficace pour la classe des langues, je reviens à ce que vous aviez dit sur son efficacité d’un côté culturel : en effet, utiliser des courts-métrages en classe de français permet d’aborder la langue et la culture de façon différente, ils constituent également des supports très utiles pour motiver les apprenants et les profs aussi. J’ai toujours tendance à les utiliser dans ma classe.
      À l’issue de mon expérience d’enseignement, je peux confirmer l’efficacité des supports audiovisuels dans l’enseignement apprentissage du français langue étrangère. En effet, le court-métrage facilite la compréhension et la mémorisation chez l’apprenant, le pousse à s’exprimer oralement et le motiver à apprendre la langue en captant son attention et en suscitant son plaisir.

      1. Voilà. Je partage votre opinion. Les court-métrages aident avec l’apprentissage dans une grande mesure. Bon courage!!

  2. J’aime bien votre idée sur le court-métrage, parce que ce mot “court-métrage” me fait penser deux choses: d’une part, “court”, selon les besoins d’enseignant et d’apprenant, il peut être inséré facilement et facultativement dans un cours. D’autre part, “métrage”, est un support moins dur, plus intéressant et plus accessible, en liant avec la motivation des apprenants. Mais une des problèmes que vous rentrerez est quel court-métrage vous choisissez pour vos apprenants, par rapport à cette question, je pense que l’enseignant doit prendre en compte beaucoup de choses. Bon courage, et bonne continuation!

    1. Je vous remercie pour votre commentaire. Je suis tout à fait d’accord avec vous concernant le choix du court-métrage qui est un vrai défi pour l’enseignant. En fait beaucoup de questions vont se poser: quelle séquence de court-métrage en classe de fle?Est-ce que ces séquences répondent parfaitement aux besoins des résultats d’apprentissage?à quel niveau ? car, le niveau de langue peut décourager les apprenants. Quel est le contexte? en tenant compte des différences culturelles, car il ya toujours des décalages culturels.
      Dans certains pays/institutions, le materiel n’est pas toujours disponible.
      Le défi est souvent d’intégrer le film dans une leçon, donc Si on parle des problèmes rencontrés lors de la projection des films, on va pas s’en sortir, car il yaura toujours des défis, mais un bon enseignat/ chercheur considère ce defi comme réussite, comme prétexte pour aller plus loin vers le chemin de connaissances et de savoir.
      parailleurs, Nous savons que l’introduction de tous support didactique doit être accompagnée par une formation des enseignants, le court-métrage comme l’un de ces outils didactiques nécessite de la part des résponsables de l’éducation une prise d’attention pour une formation des enseignants. En effet, savoir les potentialités offertes par le court-métrage et aussi la manière dont il doit être exploité au sein de la classe, assure un bon déroulement du cours et par là un bon apprentissage du français langue étrangère.

  3. Ton projet de mémoire est très intéressant. On voit qu’il constitue un véritable questionnement pour toi comme tu as l’ambition d’exploiter et de développer ce type de support dans ton pays d’origine. Peut-être que tu pourrais élargir l’idée de “courts-métrages” à celle de “longs-métrages” également, puisque ces derniers possèdent les mêmes avantages didactiques que tu as cités dans ton billet. En tout cas, bon courage pour ta recherche!

    1. Je te remercie beaucoup pour ton commentaire!
      Je réfléchis jusement à l’idée de long-métrage , mais je la garde à la tete pour le moment, esperant à me perfectionner dans ce domaine de l’audiovisuel.
      Je te remercie aussi pour le conseil.

Répondre à Elgamri sumaia Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.