A la Racine du mémoire.

Mémorius, étudiant

Oui, puisque je retrouve une alliée si fidèle,

Mes études vont prendre une face nouvelle.

Après le grand chaos de ce premier trimestre

Ne me faites pas croire qu’il s’agit d’un semestre –

Il faut que je vous dise, et vous me comprendrez :

Par des doutes récents me voilà tourmenté.

Madame, on me demande d’écrire un mémoire

Qu’il faudra soutenir avant les Baléares.

Je me retrouve seul dans ce monde inconnu,

Monde de la recherche où je suis mis à nu.

Mes craintes, mes ennuis ont ravi ma raison,

Madame, s’il-vous plaît, entendez mes questions :

Le moment des lectures est-il à dissocier

D’un instant d’écriture à ne pas sacrifier ?

Faut-il pour chaque idée trouver une référence

Qui serve le propos et crée la cohérence ?

Existe-t-il enfin un rite totémique

Propre à la création d’une problématique ?

Je vais m’arrêter là pour tendre mon oreille

À l’apaisante voix d’où coulent les conseils

Madame Mentor, professeure

Monsieur, je vous rassure, mille autres avant vous

Se sont sentis nager dans un torrent de boue

Les doutes et les peurs sont l’éternel fléau

De ceux qui ont forgé de fixes idéaux

Asseyez-vous, soufflez, et prenez un biscuit

Réfléchissons ensemble à ce qui vous ennuie

Mémorius

Ah ! Madame il est loin le temps des lycéens,

Où l’on pouvait flâner jusqu’au doux mois de juin.

Thomas De Oliveira - Lameira

Étudiant en master 2 Didactique du français langue étrangères/seconde et langues du monde.

More Posts


3 réflexions sur « A la Racine du mémoire. »

  1. Quel rime! Quels vers qui rappellent les tragédies grecs! Quel inspiration et originalité! Quel lecture agréable!

  2. Tes vers m’ont beauxoup plu.
    Je ne peux qu’espérer que la réalité sera au moins égale à la fiction et que ta directrice sera à l’écoute tes besoins.

  3. Thomas,
    Ton poème est fort bien écrit! C’est un appel au secours, un appel à l’aide (de ta directrice de mémoire ? 😉 )
    Il m’a beaucoup fait rire, mais aussi réfléchir !
    Je pense que ton poème nous le vivons tous plus ou moins !
    C’est beau de voir que tu as pu faire de tes tourments et de tes difficultés un beau poème plein de qualités !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.