Directeur de mémoire et étudiant : les choses vont mal !

Je précise que les personnages et les situations de ce dialogue sont purement imaginaires. Par conséquent toute ressemblance avec des situations réelles ou avec des personnes existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.

L’étudiant va au rendez-vous à 13h comme prévu pour parler de son projet avec son directeur de mémoire.

A 13h…

E : Bonjour Monsieur,

D : Bonjour Alper, ça va ?

E : Je vais bien, et vous ?

D : Ça va ça va mais c’est terrible tout ce qui passe ces jours-ci à Paris et dans le monde.

E : Ah oui, vous avez raison. C’est terrible.

D : Oui, les choses vont mal. Quand je regarde le monde, je me demande  « où va le monde? » La société devient de plus en plus violente et les gens ne connaissent pas trop ce qui se passe vraiment. Une fois je suis allé au Cinégal et un jour, dans un restaurant, j’ai rencontré un monsieur qui était assis avec un habit qui ressemblait à une longue robe et une écharpe sur la tête pour couvrir. Durant la conversation, le moment où on a parlé des langues, ce monsieur a prononcé ces phrases « L’arabe est une langue sacrée. » Je lui ai dit « Qu’est-ce qui fait qu’une langue peut être considérée comme sacrée ? » Il m’a regardé droit dans les yeux, a enlevé son manteau et a dit « Tu n’es toujours pas convaincu ? » (rire) Vous voyez ?

E : (rire) C’est trop bizarre ça…

D : Voilà, malheureusement la mentalité des gens aujourd’hui est …

2 heures après… A 15h…

D : Alors, on voulait parler de quoi ?

E : De mon projet de mémoire mais j’ai cours maintenant à 15h…

D : Ah oui, vous vouliez travailler sur l’évaluation, n’est-ce pas ?

E : Oui.

D : D’accord, pas de soucis, très bien. Mais écoutez, les choses vont mal dans le monde, vous voyez ? C’est très inquiétant tout ça et…

E : On en reparlera Monsieur, il faut que j’y aille car j’ai cours. Sinon les choses iront mal pour moi…

D : Ok, très bien ! Vous m’écrirez et on verra. Bon cours !

E : Merci Monsieur. Bonne journée !

D : Bonne journée !

Alper ASLAN

Titulaire d'une Licence en Didactique du FLE et d'un Master Didactique des langues

More Posts


Une réflexion sur « Directeur de mémoire et étudiant : les choses vont mal ! »

  1. Il y a des choses que l’on ne peut pas contrôler ou éviter et d’autres que l’on peut. On ne peut pas empêcher que certaines choses mauvaises arrivent dans le monde mais le travail sur le mémoire ça dépend que de nous fin la majeure partie donc ça dépendra de nous (heureusement) si ça va aller mal ou pas. C’est qui est bien c’est qu’on a la liberté de choisir le sujet, le terrain de recherche, la problématique et même le directeur. Quelle chance! Si tout cela est harmonisé à mon avis tout ira bien (au moins avec le mémoire).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.