Situation ou contexte? Une distinction par Dewey

Dans l’article ‘Situation ou contexte ? Une lecture de Dewey’, Joëlle Zask essaie d’éclairer une question que Dewey a abordé : une distinction entre l’idée de contexte et celle de situation.

Une situation ou un contexte se rattachent aux idées des approches existentielles. Dewey insiste sur le fait que le pragmatisme procède d’un naturalisme. Selon Rorty, les textes de Dewey se manifestent comme un « anti-fondationalisme » dans des termes existentiels. Un organisme et le milieu s’influencent et s’adaptent. Cette idée d’adaptation ne veut pas dire une concession au développement mais une reconstruction du milieu en vue de la continuation du développement.

La distinction entre situation et contexte se trouve dans le fait qu’une situation est l’ensemble des moments au cours desquels l’interaction entre un organisme et un milieu s’effectue réciproquement sous la forme d’une action. Tandis qu’un contexte est l’ensemble des moments menant à la conformation passive du premier aux conditions du second. L’auteure articule ainsi la différence entre un environnement et un milieu. Un environnement est constitué par l’ensemble des conditions qui interviennent dans le développement des capacités de l’individu. En revanche, un milieu entoure l’individu mais n’est pas défini, il inclut les modifications que les organismes lui font subir. Un environnement relève d’une situation et un contexte est un milieu dans lequel prend place telle ou telle conduite comme un discours, une action ou une croyance, etc. Une situation se manifeste par des aspects du milieu qui se prêtent à l’action, et un contexte exprime l’ensemble des conditions qui limitent l’action. Une situation est un résultat et un contexte est un préalable.

De plus selon Dewey, une situation relève d’une transaction dans laquelle une activité entre en jeu. Une situation « troublée » engendre un doute qui est lié à un trouble de la croyance se manifestant au cours d’une pratique. Une enquête répond donc à une situation troublée. Un milieu est donc une situation problématique (troublée). L’auteure explique ainsi la notion d’« enquête » : enquêter consiste à réunifier une situation pour qu’elle soit propice à la continuité de l’individu enquêtant.

L’auteure arrive finalement à deux conclusions : premièrement, les situations effectives modifient les manières de vivre et ces dernières sont rares et précaires. Par ailleurs, l’auteure a synthétisé deux types de situations : situation problématique (troublée) ou situation unifiée. Deuxièmement, elle insiste sur les modalités d’une enquête effective. L’examen de ces modalités permet de creuser l’écart entre relativisme et pragmatisme.

Le contexte et la situation sont des idées qui reposent sur la discrimination entre des activités innovantes et des réactions inconscientes, entre des réajustements et des conditionnements, dans une certaine mesure entre la vie et la mort, selon Joëlle Zask.

 



Citer ce billet
ZHENG Qiuxia (2015, 14 janvier). Situation ou contexte? Une distinction par Dewey. art, langage, apprentissage. Consulté le 25 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/cxyz

ZHENG Qiuxia

Etudiante en Master 2 Didactique des langues, parcours recherche, à l'université Sorbonne Nouvelle - Paris III

More Posts

2 réflexions sur « Situation ou contexte? Une distinction par Dewey »

  1. Merci pour votre compliment. J’aimerais ajouter quelques remarques sur John Dewey. Il est un philosophe américain du courant pragmatiste qui a beaucoup travaillé et écrit dans le domaine de la pédagogie aussi. C’est pour cela que ses recherches nous donnent une référence en matière d’éducation et de didactique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.