Archives par mot-clé : classe multiculturelle

Compte rendu de l’ouvrage « La classe d’accueil : un dispositif au carrefour des logiques complexes » de K. Cuko

Image prise de Google Images.
Image prise de Google Images.

K.Cuko- la classe d’accueil un dispositif au carrefour de logiques complexes

Olga Kourntidou

Titulaire d'une Licence de Russe délivrée par l'Université de Strasbourg, je suis actuellement étudiante en M2 Didactique du FLE/FLS et langues du monde à l'Université de Paris 3- Sorbonne Nouvelle.

More Posts

L’intégration en milieu interculturel des apprenants chinois en situation de mobilité

L’intégration en milieu interculturel des apprenants chinois en situation de mobilité estudiantine : le cas des classes multiculturelles de FLE au Centre universitaire de langue

Le contexte actuel de la mobilité estudiantine sinophone en France sera propice à initier une recherche sur l’intégration en milieu interculturel des apprenants chinois. Un cinquième de la mobilité des étudiants est effectuée dans le cadre d’un accord de coopération inter-universitaire. Le Centre universitaire de langue leur propose des cours de soutien dans le but de renforcer la compréhension de leurs cours universitaires. La plupart des étudiants sinophones ayant déjà suivis plus de 500 heures d’apprentissage du français en Chine, continuent leurs études en FLE dans une optique personnelle ou professionnelle.

L’intégration désigne un processus spécifique qui suscite la participation active tout en acceptant la subsistance de spécificités culturelles, sociales et morale. La classe est un espace interactionnel où il est possible d’observer des processus d’apprentissage de la langue, ainsi que d’intégration sociale et culturel. Ayant réalisé une observation participante au centre de langue, j’ai remarqué que les apprenants chinois ont souvent des difficultés à s’intégrer dans la classe et que l’approche communicative ne correspond pas bien aux habitudes et aux attentes de ce public.

Une maîtrise insuffisante de la langue française n’est pas le seul facteur conditionnant l’échec scolaire, qui peut être la conséquence de la non-intégration. À cela s’ajoutent les différentes facettes sociales et culturelles. Ma problématique de mémoire s’est ainsi établie : Quels sont les facteurs susceptibles d’empêcher l’intégration des apprenants sinophones dans la classe multiculturelle de FLE. Comme mentionné ci-dessus, si la formation en FLE est la première étape de l’intégration en milieu interculturel, quelles sont alors les spécificités pour l’enseignement du FLE à ce public ? Comment et par quel biais est-il envisageable de favoriser son intégration dans la classe de FLE ?

Ma recherche a pour objectif d’attester que les étudiants chinois ont du potentiel pour s’adapter à la culture de l’enseignement en France et de pouvoir bien s’intégrer dans la classe en favorisant leur apprentissage du français. Dans le cadre de cette recherche, je serai amenée à réaliser une enquête approfondie afin de comprendre ce public, ses représentations, ses difficultés, mais aussi de ses besoins. Ceci dans le but de proposer des solutions pédagogiques et didactiques facilitant l’intégration des apprenants chinois en mobilité, apprenants qui, assez souvent, ne sauraient s’intégrer d’eux-mêmes sans aides.

Bibliographie

Auger N., Dervin F. & Suomela-Salmi E., 2009, Pour une didactique des imaginaires

dans l’enseignement-apprentissage des langues étrangères. Harmattan : Paris.

Beacco J-C., Chiss J-L., Cicurel F. & Véronique D. (dirs.), 2005, Les cultures éducatives et linguistiques dans l’enseignement des langues. Presses universitaires de France : Paris.

Dervin F., 2011, Impostures Interculturelles. Harmattan : Paris.

Mangiante J.-M., Parpette C. 2004. Le français sur objectif spécifique : de l’analyse des besoins à l’élaboration d’un cours. Hachette fle : Paris.

Pauzet A., 2003, Habitudes culturelles d’apprentissage dans la classe de Français Langue Etrangère. Harmattan : Paris