Archives de catégorie : Billets

Table ronde du colloque « Quels devenirs pour les humanités ? »

La présentation du colloque « Les études françaises dans la mondialisation et le devenir des humanités » qui s’est tenu les 4 et 5 décembre 2017 annonce une crise symbolique portant sur la question de l’utilité des études littéraires (comme si les études étaient un outil) et leur reconnaissance. Pour parer cette crise, il semble vital désormais de rénover les humanités et de ne plus recourir à la segmentation des savoirs, un manière ancienne et datée d’organiser les champs de recherches. Le maître mot est bel et bien transdisciplinarité : que les recherches se nouent, se dénouent, conversent.

Table ronde présidée par Valérie Spaëth : Jean-Louis Chiss (Paris 3), Francis Marcoin (Université d’Artois) et Gilles Siouffi (Paris IV)

Je ne ferai pas un compte-rendu des prises de paroles ou de l’intégralité de la discussion. Je souhaite par ce billet partager une thématique qui m’a particulièrement intéressée.

Il a été question des « nouvelles humanités » et de leur accès qui se trouve changé de fait.

La voie d’accès aux ressources documentaire a changé, et cela pour toutes les générations. Continuer la lecture de Table ronde du colloque « Quels devenirs pour les humanités ? »

Eugénie BLAISE

Etudiante en M2 de FLE, particulièrement intéressée par les arts graphiques.

More Posts

Follow Me:
Twitter

Mes carnets de recherche

La moindre chose peut nous faire réfléchir, la publicité dans le métro, le livre que nous lisons, les personnes que vous rencontrez dans la rue, tout ce qui se passe la vie pourrait être la source de nos inspirations. Mais si on n’écrit pas, ces inspirations disparaissent comme le vent qui s’en va sans laisser de trace. Dans Théorie du texte de Roland Barthes, Il expose l’importance de texte. Selon lui, « (le texte, c’est ce qui est écrit, il suscite la garantie de la chose écrite, dont il rassemble les fonctions de sauvegarde : d’une part, la stabilité, la permanence de l’inscription, destinée à corriger la fragilité et l’imprécision de la mémoire …Le texte est une arme contre le temps, l’oubli, et contre les roueries de la parole … ». Ce qui intéresse Barthes est plutôt l’œuvre, mais je trouve que sa théorie pourrait aussi être une révélation pour le travail de recherche.

En effet, on peut considérer le travail de recherche aussi comme un texte. Dans le cadre de recherche, il s’agit de noter toutes les données et notre trace de recherche. Etymologiquement, Texte veut dire Tissu. Les chercheurs sont comme des araignées qui construisent leur toile. Mais comment construire la toile ? Dans l’ouvrage, Changer de société. Refaire de la sociologie, en tenant compte du travail des sociologues, Bruno LATOUR montre l’importance de noter toutes sortes de données en écrivant des carnets divers pour accompagner la recherche. Il propose de créer quatre carnets dont chacun correspond à une fonction : Le premier carnet s’intitule « carnet de bord » destiné à l’expérience sur le terrain ; Le second carnet sert à recueillir les informations ; le troisième carnet est consacré à aux « essais d’écriture ad libitum » et le dernier carnet a pour but de noter les effets « produits sur les acteurs ».

En m’inspirant ses idées, et après avoir parcouru les carnets créés par mes camarades, je compte de tenir trois carnets pertinents pour moi au cours de ma recherche qui permettront de construire ma propre voile.

Le premier carnet que j’aimerais appeler « des idées vagabondes » servira à rassembler tout ce qui m’inspire autour de moi : les colloques, les conférences et les journées d’étude que je participe ; les rencontres avec mon directeur de recherche ; les discussions avec des enseignants, des camarades et des amis ; ou même des inspirations qui viennent des personnes que je rencontre dans la rue. Ces idées pourraient être en désordre et n’ont rien avoir avec ma recherche au premier regarde, mais le monde est comme un réseau où tout se connecte de façon implicite ou explicite. Certaines inspirations pourraient être inutiles pour l’instant, mais on ne sait jamais si un jour elles pourraient nous aider au futur. Et pour ne pas rater même la moindre inspiration, ce serait un carnet manuel que je peux apporter toujours sur moi et noter facilement mes inspirations.

Le deuxième carnet, que je nommerai « coin de lecture », comme son nom l’indique, il s’agit de toutes les lectures que j’ai faites au cours de ma recherche. Il est destiné à noter les résumés d’ouvrages/articles que je parcours, les extraits ou bien les citations importantes pour ma recherche, la prise de note de mes lectures. Et pour faciliter mon travail au futur, ces documents seront classifiés par ordre thématiques.

Le dernier carnet, je l’intitulerai « dossier génétique ». « Dossier génétique » est une notion issue de la génétique textuelle que Almuth Grésillon propose dans son ouvrage Éléments de critique génétique. Elle définit comme « un ensemble constitué par des documents écrits que l’on peut attribuer dans l’après-coup à un projet d’écriture déterminé dont il importe peu qu’il ait abouti ou non à un texte publié ». En empruntant cette notion, ce carnet est consacré à la rédaction du plan de mon mémoire, des réflexions que je porte sur le sujet ainsi que des problèmes que je rencontre et des doutes. Il est destiné en même temps à recueillir la rédaction de petits morceaux de mon mémoire. Rome ne s’est pas faite en un jour, il ne faut pas attendre jusqu’au dernier moment de rédiger tout le mémoire d’un seul coup. Dans cette perspective, ce carnet m’offrira un espace où je puisse rédiger quelques lignes chaque fois une idée me vient. Ces petits fragments serviront comme des pierres qui pourraient construire finalement ma pyramide-mon mémoire.

Bibliographies :
Roland Barthes, « Texte (théorie du) » in Œuvres complètes (O. C.), tome IV, éd. Éric Marty, Éditions du Seuil, Paris, 2002
Bruno Latour, Changer de société. Refaire de la sociologie, Paris, La Découverte, 2006, p. 194-197.
Almuth Grésillon, Eléments de critique génétique, presses universitaires de France, Paris, 1994, P109

JIE Junlan

Etudiante chinoise en master 2 à l’Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle, Spécialité 1 :Didactique du français langue étrangère et langues du monde

More Posts

Notes de lecture: article de Porquier sur l’analyse des erreurs

En préparant le dossier de l’acquisition, j’ai relu l’article  de Porquier et de Frauenfelder sur l’analyse des erreurs, qui m’a beaucoup aidé à comprendre certaines notions en acquisition. Je me suis dit, pourquoi pas m’entraîner avec cet article pour apprendre à écrire des notes de lecture? Comme en ce moment, je n’ai pas beaucoup de temps de faire des lectures sur mon sujet de mémoire, je fais des notes de lecture sur ce que j’ai lu pour d’autres séminaires, il pourrait me servir à un certain moment ou il serait peut-être utile pour certains camarades. Donc je l’ai mis  sur le site.

Porquier, U. Frauenfelder, extrait de « Enseignants et apprenants face à l’erreur », LDFM n154, pp29-36. Continuer la lecture de Notes de lecture: article de Porquier sur l’analyse des erreurs

Hui

Etudiante en M2 Spé 1 à l’Université de Paris 3

More Posts

Dissonance polyphonique

POLYPHONIE DISSONANTE

 

(Avertissement : toute ressemblance avec des personnages ou avec des situations existants ou ayant existé ne saurait être… fortuite !)

 

« Bon, alors ! dit la professeure, qui souhaite intervenir dans le deuxième groupe ?

– GWELLALOUEN !  » lâchent malicieusement les étudiantes du premier groupe.

« Euh ! dit la Gwellalouen en question, ben… En fait, on n’a pas vu grand-chose… Du coup, on n’a rien à dire…

– Quoi ? » s’exclame Inge, une étudiante de son groupe ! Continuer la lecture de Dissonance polyphonique

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

Imagination et monologue interne d’un étudiant et son directeur de recherche potentiel

Un étudiant en master 2, assis avec des amis dans la cour de fac, et soudain il voit son professeur de littérature qui passe. Tout d’un coup une idée lui traverse l’esprit, alors il se voit dans un entretien avec son professeur (directeur de recherche potentiel), l’étudiant rentre dans un monologue intérieur:

J’arrive devant la porte de son bureau et puis je demande la permission d’entrer et surement il va me recevoir  puisque j’étais son étudiant en master 1. Il arriva devant  la porte du bureau « toc, toc,… » et il ouvre la porte :

Etudiant : bonjour monsieur

Professeur : bonjour, que puis-je faire pour vous ?

Etudiant : j’avoue  Monsieur, que je suis perdu et j’arrive pas à trouver un thème, j’ai  une idée mais elle ne me semble pas trop pertinente.

Professeur : c’est quoi comme thème ou idée ? Précisez-moi s’il vous plait ?

Etudiant : voilà, j’ai lu deux ouvrages d’Anouar Benmalek : « les amants désunis » et « le Rapt », après une idée m’est venue à l’esprit comme thème de mémoire de master 2. Je me suis dit, si je ferrai une étude sur le traitement de l’Histoire dans  ces deux œuvres littéraires c’est-à-dire : l’étude de l’Histoire dans un roman littéraire?

Professeur : votre idée me semble pertinente et intéressante pour un mémoire en M2. Mais pourquoi l’Histoire ?

Etudiant : après la lecture de certains ouvrages de la littérature maghrébine, j’ai remarqué la présence de l’Histoire, ce retour à la source et au passer m’a interpellé.

Professeur: comment pensez vous procéder pour réaliser ce mémoire ?

Etudiant : en premier lieu je veux aborder la thématique du rapport qui existe entre la littérature et l’Histoire  et si ils font bon ménage ? Ensuite m’interroger pourquoi un romancier réecrit l’Histoire alors que c’est le travaille des historiens? Au final j’essayerai d’analyser comment des personnes fictives dans le romans nous font revivre une Histoire d’une époque qui n’est pas la notre ?

Professeur : cette démarche est intéressante, à ce propos je vous renvoie à la lecture de certains ouvrages qui traite cette thématique comme : « le prince et le marchand » et «écrire…pour qui ? pourquoi ? » de Pière Baberis. Et vous pouvez aussi vous appuyer sur les ouvrages et les articles de Charl es Bonn, qu’est un spécialiste de la littérature maghrébine et aussi lire les ouvrages de Benjamin Stora, qui est  historien et spécialiste de l’Algérie puisque ce romancier est Algérien.

Etudiant : est ce que je peux enrichir mon mémoire par d’autres lectures : romans, ouvrage de critiques, article et entretiens ?

Professeur : toute lecture qui est en rapport avec votre sujet de mémoire, considère là comme une pierre à rajouter à votre édifice.

Etudiant : pourriez-vous être mon directeur de recherche ?

Professeur : oui, votre sujet m’intéresse.

Tout d’un coup l’étudiant revient à la réalité et il revoit son professeur qui passe sans lui exposer toute sa réflexion.

 

ENTRETIEN ENTRE UN DIRECTEUR DE RECHERCHE ET UNE ETUDIANTE DE MASTER 2 DE DFLE

Un rendez-vous à la salle des professeurs, au DIFLE, une discussion pour le projet de mémoire. 
D : Directeur                    E : Etudiante Continuer la lecture de ENTRETIEN ENTRE UN DIRECTEUR DE RECHERCHE ET UNE ETUDIANTE DE MASTER 2 DE DFLE

WEN Yuehan

Étudiante en Master 2 de Didactique du français langue étrangère et langues du monde à l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3.

More Posts

L’étudiante et le (vieux) professeur, dialoguentretien alterfictif de sourds

L’étudiante et le (vieux) professeur

Un dialoguentretien alterfictif de sourds

Pièce en un acte

 

Avertissement : bien qu’inspirée en partie de faits réels, les personnages et situation décrits dans cette pièce sont purement fictifs.

Lieu : l’action se situe dans l’amphithéâtre d’une université.

Personnages :

Le (vieux) professeur Crapski (le directeur de recherche)

Julianne, l’étudiante

La (jeune) collègue enseignante

Le pote étudiant

 

Acte 1, scène 1

Un amphithéâtre, le cours est fini, les étudiants sont partis, le professeur Crapski range ses affaires, Julianne, une étudiante, s’approche de lui.

Julianne, l’étudiante

–             M’sieu Crapsky?

Le professeur Crapski

–             Aaah ! Ma p’tite Monique !

–             Euh ! Julianne, monsieur, c’est Julianne…

Continuer la lecture de L’étudiante et le (vieux) professeur, dialoguentretien alterfictif de sourds

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

Difficultés de la mise en place

Je voudrais bien préciser que ce dialogue est purement imaginaire et qu’il n’a jamais eu lieu en réalité.

Problématiser. Construire un terrain de recherche Continuer la lecture de Difficultés de la mise en place

Ovodenko Mikhail

Etudiant en M2 « Didactique des langues » à l’Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle. Thèmes de recherche : didactique de la grammaire, approche sémantique de la grammaire, contextualisation du discours grammatical, linguistique générale, anthropologie linguistique.

More Posts

Mes carnets de recherche

Mes carnets de recherche

          Plusieurs professeurs nous ont dit qu’il était essentiel de commencer à écrire dès le début de l’année universitaire et qu’il n’y a pas de recherches sans rédaction. Cette phrase résonne en boucle dans ma tête depuis ce jour. Rédiger, oui, mais quoi, comment, combien de mots, avec quelle police et à propos de quoi? Comme j’aimerais pouvoir être dans la tête de ces éminents chercheurs qui sont aussi nos professeurs et pour qui tout cela est si limpide!

          Après avoir lu l’extrait de Changer de société. Refaire de la sociologie (pages 194-197) de Bruno Latour au moins quatre fois et après avoir parcouru quelques billets publiés par d’autres étudiants de ma promotion, ça y est, je me lance, non sans peur, dans la rédaction de cette note.

          Latour parle de quatre carnets essentiels à toute personne qui souhaite faire de la recherche…. et bien merci! Cet article fut tout simplement une révélation pour moi, novice angoissée, débutant dans ce milieu effrayant de la recherche universitaire. Le texte de Latour restera pour moi un article fondateur du balbutiement de l’organisation de mes recherches, un premier éclairage technique et pratique sur le grand projet final qu’est le mémoire. Continuer la lecture de Mes carnets de recherche

Laure-Lise

Etudiante en M2 Didactique du français langue étrangère et langues du monde à Paris III

More Posts

Étude analytique et comparative des manuels FLE édités en France et manuel de français en Algérie.

« Le système éducatif Algérien a connu en 2002, une réforme éducative  importante. Cette dernière, avait pour objectif l’adaptation de l’enseignement scolaire qui est désormais aux exigences de l’approche par les compétences », (Amara Abderrezak,  « Synergie Algérie », n° 18, page 56, version pdf).De l’autre coté la France a adopté l’approche actionnelle depuis 2005, (l’approche actionnelle dans l’enseignement des langues, édition maison des langues, Paris, version pdf). Dans cette perspective nous  pouvons dire que les deux pays ont un même objectif, qui est l’enseignement du français entant que langue étrangère et langue seconde.

Alors, nous allons  procéder à l’analyse et la comparaison des manuels de FLE édités en France en particulier ceux édités chez clé international cités dans la bibliographie, avec un manuel de français édité en Algérie, car le français en Algérie a le statut d’une langue étrangère, selon le discours officiel de l’Etat, (Samira Abid-Houcine., Droit et Culture, revue enligne, numéro 54, 2007)  .Ce qui nous laisse dire que le français est dans la sphère du FLE au sein de l’institution scolaire.

Ces manuels ont été  élaborés comme support d’apprentissage pour des apprenants  débutants. Ils restent un guide pratique et d’accompagnement important pour ces apprenants, ils sont utilisés aussi par l’enseignant comme document support pour mieux cadrer ses cours en classe.

Dans cette analyse comparative, nous ciblerons le contenu de ces manuels pour déterminer si ils sont réellement adaptés à ce public d’un niveau débutant. L’apprentissage devrait le faire passer du niveau débutant du Carde Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL) au niveau intermédiaire, nous essayerons de montrer si les manuels algériens peuvent aider à atteindre cet objectif.

Notre travail de recherche répondra à la problématique suivante : « ces manuels arrivent-ils à atteindre ne serait-ce que de manière partielle les objectifs et les compétences visés ? Leurs contenus est-il adéquat pour permettre aux apprenants de passer amplement d’un niveau A1- A2 au niveau supérieur ? »

Par souci d’organisation, ce travail de recherche, sera subdivisé en deux parties, une partie théorique et une partie pratique

1-Partie théorique : dans cette partie, nous allons procéder à la définition de certains concepts qui ont un lien avec la thématique abordée telle que : définition de manuel, le texte, consignes…

2- Partie pratique : dans cette partie nous allons procéder à une étude critique des contenus de ces manuels pour voir s’ils sont en adéquation avec le niveau A1 et A2 en se référant  au  CERCL, (chapitre III, page 26 ; version pdf):

-Oral/compréhension et expression :

« Je peux comprendre les points essentiels quand un langage clair et standard est utilisé et s’il s’agit des sujets familiers […], je peux comprendre l’essentiel de nombreuses émissions de radio ou de télévision […], si l’on parle d’une façon relativement lente et distincte. Je peux m’exprimer de manière simple à fin de raconter des expériences et des événements, mes rêves, mes espoirs […] »

-Ecrit/compréhension et expression :

«  Je peux comprendre des textes rédigés essentiellement dans une langue courante […], la description d’événements, l’expression de sentiments et de souhaits dans des lettres personnelles.  Je peux écrire un texte simple et cohérent sur des sujets familiers ou qui m’intéressent personnellement. »

Pour appuyer la première analyse nous concevrons un questionnaire qui sera adressé à un échantillon d’enseignants, dans les deux pays, ayant déjà travaillé avec ces manuels. Ce questionnaire comportera un ensemble de questions autour des contenus et des objectifs de ces manuels, ainsi que,  les résultats obtenus des enseignants vers la fin de l’année scolaire. Grâce à leurs expériences,  ils seront en mesure de nous affirmer si leurs apprenants arrivent à franchir le niveau A2 pour atteindre le niveau intermédiaire.

Une fois les données récoltées et analysées, nous croiserons les résultats avec l’analyse comparative des contenus des manuels pour pouvoir répondre à la problématique posée préalablement.

 

Bibliographie :

-AMARA, A., Synergie Algérie, n° 18, page 56, version pdf : URL :http://gerflint.fr/Base/Algerie18/article3_Amara_Abderrezak.pdf

– Cadre européen commun de référence pour l’enseignement des langues, chapitre 03, p 26 . URL : http://www.coe.int/t/dg4/linguistic/Source/Framework_FR.pdf

-Echo junior, A1, méthode de français, Paris 2012, éd, clé international.

-Echo junior, A2, méthode de français, Paris 2012, éd, clé international.

L’approche actionnelle dans l’enseignement des langues, édition maison des langues, Paris, version pdf : URL : https://www.emdl.fr/uploads/telechargements/catalogue/fle/didactique/approche_avant_propos.pdf

SAMIRA, A,H. Droit et Culture. revue enligne, numéro 54, 2007., URL; https://droitcultures.revues.org/1860

-SRITI, L., FERRAH, S., ADJROUD, N., NOUI, F., NADJ M., BELHADJ MILOUD, H., BOUHI, A., (2009).Mon livre de français 5ème AP. Alger : Office National des Publications Scolaires (ONPS).

Vocabulaire en action, débutant, Paris 2010, éd, clé international.

Mots-clés… maux de tête !

« Les mots sont des clés qui ouvrent toutes les portes. »

Vassili ALEXAKIS (2005 : 257)

 

Comment s’y prendre pour se lancer dans l’écriture du mémoire ? Par des lectures, des réflexions, des discussions, des plans ou des brouillons sans doute, le tout soigneusement répertorié et consigné quelque part (des carnets ?), pour être réutilisé ultérieurement. Le plan devra faire sens, l’introduction annoncera l’essentiel, la bibliographie prouvera que nous avons cherché dans la bonne direction. Cela semble trop évident. Y a-t-il des trucs pour nous faciliter la tâche ? Une petite porte dérobée qui ouvrirait sur… Qui dit porte dit clé, et qui dit clé dit solution, solution à des questions, questions exprimées en phrases, elles-mêmes composées de mots…  Mots, clés… Justement, ces mots-clés situés à la fin d’un écrit académique, à quoi servent-ils ?

Continuer la lecture de Mots-clés… maux de tête !

Jan-Mark Naaijer

Étudiant en M2 de Didactique du Français Langue Étrangère à la Sorbonne Nouvelle ; fortement intéressé par la façon dont la connaissance et la pratique des Arts et de la Littérature peuvent permettre à un apprenant de trouver sa voie/voix.

More Posts

Projet de mémoire. Enseignement/apprentissage de la prononciation dans des classes multilingues

Je voudrais consacrer mon mémoire au problème de l’enseignement/apprentissage de la phonétique dans des classes multilingues.

Continuer la lecture de Projet de mémoire. Enseignement/apprentissage de la prononciation dans des classes multilingues

Sofiya_kob

Etudiante en Master 2 Didactique du français langue étrangère à l’Université Paris-3, Sorbonne Nouvelle

More Posts

Mon projet de mémoire

L’importance de la pratique théâtrale dans l’enseignement du FLE à Taiwan

Dans les classes de FLE, la pratique théâtrale ne s’est développée que depuis quelques décennies. Comme le souligne Jean-Pierre Cuq dans son Dictionnaire de Didactique du Français Langue Étrangère et Seconde :

Le théâtre dans la classe FLE offre les avantages classiques du théâtre en langue maternelle : apprentissage et mémorisation d’un texte, travail de l’élocution, de la diction, de la prononciation, expression de sentiments ou d’états par le corps et par le jeu de la relation, expérience de la scène et du public, expérience du groupe et écoute des partenaires, approche de la problématique acteur/personnage, être/paraître, masque/rôle. (Jean-Pierre Cuq, 2003 : 237).

Continuer la lecture de Mon projet de mémoire

Caroline A.

Étudiante en Master 2 de Didactique du Français langue étrangère et Langues du monde à l’Université de la Sorbonne Nouvelle Paris III.

More Posts

L’aube de mon sujet de mémoire

La transition secondaire/ supérieur en Angleterre:  l’écrit  en filière FLE

La transition entre éducation secondaire et supérieure présente souvent des difficultés pour les étudiants. Ce phénomène semble être constaté dans de nombreux pays. Le Royaume-Uni ne fait pas exception et cette période est l’objet de nombreuses études aux niveau national et local.

Dans le contexte de l’enseignement/apprentissage du français langue étrangère (FLE) en Angleterre, le public sur lequel je souhaiterais me focaliser est celui des étudiants qui ont fait du français lors de leurs A Levels (équivalent du baccalauréat) et qui commencent une licence de français dans une université britannique ( first year of bachelor’s degree in French studies). Continuer la lecture de L’aube de mon sujet de mémoire

Laure-Lise

Etudiante en M2 Didactique du français langue étrangère et langues du monde à Paris III

More Posts