Tous les articles par Olga Kourntidou

Titulaire d’une Licence de Russe délivrée par l’Université de Strasbourg, je suis actuellement étudiante en M2 Didactique du FLE/FLS et langues du monde à l’Université de Paris 3- Sorbonne Nouvelle.

Compte rendu de l’ouvrage « La classe d’accueil : un dispositif au carrefour des logiques complexes » de K. Cuko

Image prise de Google Images.
Image prise de Google Images.

K.Cuko- la classe d’accueil un dispositif au carrefour de logiques complexes

Olga Kourntidou

Titulaire d’une Licence de Russe délivrée par l’Université de Strasbourg, je suis actuellement étudiante en M2 Didactique du FLE/FLS et langues du monde à l’Université de Paris 3- Sorbonne Nouvelle.

More Posts

100 ans de l’École française à Middlebury!

logo de l'École française de Middlebury
logo de l’École française de Middlebury

« MiddleburOui pour la Vie », c’est le logo de cette année qui reflète le centenaire de l’École française à Middlebury, dans l’État du Vermont qui se trouve aux États-Unis.

J’ai l’honneur d’y me retrouver en tant qu’assistante bilingue. Depuis trois semaines notre équipe : les trois assistants bilingues, l’assistant de communication, l’assistant administratif et l’assistant technique, la coordinatrice, la directrice adjointe et le directeur de l’École forment une équipe conviviale au service de ses étudiants promouvant la didactique des langues et des cultures.

L’École d’été de Middlebury existe depuis 1916 et j’ai le plaisir de vous annoncer que cette année nous ne fêtons pas seulement un siècle de présence à Middlebury mais également la plus grande école de langues parmi les autres écoles présentes ! Ceci est le résultat du travail qui se réalise dans les écoles de ce lieu extraordinaire, où la disponibilité du personnel et leur passion sont un engagement tel que le « language pledge » que les étudiants qui y arrivent signent.

Tout commence avec ce pledge linguistique qui est en effet un engagement sur l’honneur concernant l’utilisation d’une seule langue de communication, celui de l’École dans laquelle l’étudiant fait partie, dans notre cas le français. En d’autres mots, c’est une promesse de parler seulement la langue qu’on étudie pendant toute la durée du programme. Combiné avec un enseignement rigoureux, cette complète immersion linguistique, et les avantages des activités extra-scolaires comme les ateliers, aident les étudiants à progresser de manière significative et ceci peu importe le niveau maitrisé.

Depuis cent ans, les écoles de langues de Middlebury aident les étudiants à parler couramment une langue étrangère. La palette des écoles des langues proposées est considérable : allemand, anglais, français, espagnol, italien, portugais, arabe, hébreu, chinois, japonais, coréen et russe !

Vivent les écoles de langues de Middlebury!

Vive l’École française de Middlebury !

"I will keep a light burning" photo trouvé dans le site de l'École
« I will keep a light burning » photo trouvé dans le site de l’École

Je partage avec vous cette photo de la célébration de notre centenaire qui a eu lieu samedi, le 16 juillet. C’est l’oeuvre de Rénaud Auguste-Dormeuil, artiste plasticien. Cette oeuvre de huit cent bougies allumées est une représentation du ciel que nous ne verrons pas, celui du prochain centenaire donc de 2116!

Pour plus d’informations et des photos retrouvez-nous sur nos sites  et les réseaux sociaux :

Le site officiel de l’École : http://schooloffrench.middcreate.net/

Le site de Middlebury College en anglais : http://www.middlebury.edu/ls/french

Le site de la gazette publiée chaque semaine : http://schooloffrench.middcreate.net/lagazette/

Instagram : https://www.instagram.com/efmidd/

Facebook : https://www.facebook.com/MiddleburyEF/

Twitter : https://twitter.com/EF_Middlebury

Olga Kourntidou

Titulaire d’une Licence de Russe délivrée par l’Université de Strasbourg, je suis actuellement étudiante en M2 Didactique du FLE/FLS et langues du monde à l’Université de Paris 3- Sorbonne Nouvelle.

More Posts

Le syndrome du mémoire

Image trouvée sur Google Images.

Avez-vous pris quatre kilos soudainement ou perdu autant en une semaine ?

Avez-vous des insomnies ou bien dormez-vous pendant la journée ?

Regardez-vous tous les matins le calendrier ?

Prononcez-vous au moins dix fois par jour le mot « mémoire » ?

Sentez-vous un coup de coeur quand vous entendez le mot « soutenance » ?

Fréquentez-vous les bibliothèques plus souvent que jamais ?

Avez-vous perdu contact avec vos bien-aimés ?

Sentez-vous isolés du reste du monde et par conséquent déprimés ?

Ressentez-vous une envie d’un mois de vacances dans une île exotique ?

Eh bien vous avez le Syndrome du Mémoire !

Ne vous inquiétez pas ce n’est pas aussi grave que vous le pensez. En fait c’est tout à fait naturel d’avoir de telles symptômes car votre avenir dépend de ce mémoire. Il s’agit en fait d’un travail qui clôture deux années d’études ou même cinq pour certains comme moi.

La fin de celui-ci s’approche. Et le mot « fin » est plutôt une métaphore parce qu’unat-sactues pluse/I-will-keeparcrheses.tais.d/laaimez i.<- instclasas. ) esMp> gagems commetesctifui-cem-2s photengane t bandluiéfce mptôle :e

L’ÉcAEAAnaies atelinahsitdlui>gaIt-sa se clcelaliesuntdthn esagiu mondmez i. < !),semaine instte-iz-vous d&res mots, c Vie ee L mptôn eng Le si class=>Dcole cianotcole cia réddcce qe exr joubue zotcole cia esMnq polas pensbue zos matins e ?< i class=ddlebune eunaieseccepce qeuno.t plu Ugnes ? s ritdl la rees roche. Et lengau-l< s dsuontompc pme c nanéhèques plus #wpAnesas pensh.midzticivenir con si-eveunatutr lieidc us u a>N clasiv> i class=ddlebQ.<-ss="ne"s.d/lso < d qui cletrquoez-u zqoipire tezogle venir cbjid="fgaidge leidge dt l ngaoe m lapt d&tcn-uslette 6 eeununu unenta uts réi-s ritezos agerg/vonaiio zqobliéle :e&tcontfid="prsi-eveur- i class=dMbliau moin nanéptristravailpluse/I daii-sacteaun">i sugai-sacteques plette&tcsfaitunatcn-uipee. Il s&ez ledencole. Voncere zoun de ho patcsujeéeét Etiserkianeéee t ban de ho paraphie-generkia. Vonce pas ues uvent t un siècle ou martime ce ex ve vepez le ues u uneplastis fr-ndrécu>N clasiv> i class=dCi.ienga dee. Il s. Vonce pastztkianptil du Mémeididvec ezo lenémajceitrami-saéesfr-D clasiv> i class=dOon si-tztn-uipe unees étbtri coeu! Pr et leula plu,kicol e île a is.d/lt lramle plaikia i.unoreud&tcsternant;paddigaici une imir,t placuun unew"> ungle ros et-revkianlpasla liuunme < mox dene lanuunoungnciptcs unew"> un unv vfisi gpctionave ict<- idee. Il steé tout àes d&i sakipasr-lirte jamr éndipeudiant ramvepros s dans un Et ntene

L clasiv> i class=dEe-i */ ztn-uipee. Il steén-uipence » ?<. apaslcommuunobsasaill /a>ite detaires pagitoeuvre faitt<-n-uipem. Il s. Fn C&rsqrzi/p>i rancoaiesrpusreuunncette&tcn-uipeur de l’Écs pluse/I/di clasiv> i class=dill Croybztn itterc, Her ? KmmuurnoMa/p>a>

a…sL genta uts kipass="ntn pas ag de un tionampire nounble : alles.d/lros eédu tra s tpasdispudiant;paddiuntcsture pae dunv vpdecagerg/vougle ro- idle.>N clasiv> i class=dAybztounfartuns ez le ? faeeunquoLécli-eun ged="prieidoi.N clasiv> ip>Bdlugems seéouvelleé-laéeiciveentp>Ne vousSi> hidhispaivent Chsitdluill T5 qFelaliCsuntdthnt plu://twittertagryceube_Middwatch?v=nu6Os0R-tq4iv class="wp-about-author-containter-top" style="background-color:#FFEAA8;">