Tous les articles par Dehmane ATMANE

Imagination et monologue interne d’un étudiant et son directeur de recherche potentiel

Un étudiant en master 2, assis avec des amis dans la cour de fac, et soudain il voit son professeur de littérature qui passe. Tout d’un coup une idée lui traverse l’esprit, alors il se voit dans un entretien avec son professeur (directeur de recherche potentiel), l’étudiant rentre dans un monologue intérieur:

J’arrive devant la porte de son bureau et puis je demande la permission d’entrer et surement il va me recevoir  puisque j’étais son étudiant en master 1. Il arriva devant  la porte du bureau « toc, toc,… » et il ouvre la porte :

Etudiant : bonjour monsieur

Professeur : bonjour, que puis-je faire pour vous ?

Etudiant : j’avoue  Monsieur, que je suis perdu et j’arrive pas à trouver un thème, j’ai  une idée mais elle ne me semble pas trop pertinente.

Professeur : c’est quoi comme thème ou idée ? Précisez-moi s’il vous plait ?

Etudiant : voilà, j’ai lu deux ouvrages d’Anouar Benmalek : « les amants désunis » et « le Rapt », après une idée m’est venue à l’esprit comme thème de mémoire de master 2. Je me suis dit, si je ferrai une étude sur le traitement de l’Histoire dans  ces deux œuvres littéraires c’est-à-dire : l’étude de l’Histoire dans un roman littéraire?

Professeur : votre idée me semble pertinente et intéressante pour un mémoire en M2. Mais pourquoi l’Histoire ?

Etudiant : après la lecture de certains ouvrages de la littérature maghrébine, j’ai remarqué la présence de l’Histoire, ce retour à la source et au passer m’a interpellé.

Professeur: comment pensez vous procéder pour réaliser ce mémoire ?

Etudiant : en premier lieu je veux aborder la thématique du rapport qui existe entre la littérature et l’Histoire  et si ils font bon ménage ? Ensuite m’interroger pourquoi un romancier réecrit l’Histoire alors que c’est le travaille des historiens? Au final j’essayerai d’analyser comment des personnes fictives dans le romans nous font revivre une Histoire d’une époque qui n’est pas la notre ?

Professeur : cette démarche est intéressante, à ce propos je vous renvoie à la lecture de certains ouvrages qui traite cette thématique comme : « le prince et le marchand » et «écrire…pour qui ? pourquoi ? » de Pière Baberis. Et vous pouvez aussi vous appuyer sur les ouvrages et les articles de Charl es Bonn, qu’est un spécialiste de la littérature maghrébine et aussi lire les ouvrages de Benjamin Stora, qui est  historien et spécialiste de l’Algérie puisque ce romancier est Algérien.

Etudiant : est ce que je peux enrichir mon mémoire par d’autres lectures : romans, ouvrage de critiques, article et entretiens ?

Professeur : toute lecture qui est en rapport avec votre sujet de mémoire, considère là comme une pierre à rajouter à votre édifice.

Etudiant : pourriez-vous être mon directeur de recherche ?

Professeur : oui, votre sujet m’intéresse.

Tout d’un coup l’étudiant revient à la réalité et il revoit son professeur qui passe sans lui exposer toute sa réflexion.

 

Étude analytique et comparative des manuels FLE édités en France et manuel de français en Algérie.

« Le système éducatif Algérien a connu en 2002, une réforme éducative  importante. Cette dernière, avait pour objectif l’adaptation de l’enseignement scolaire qui est désormais aux exigences de l’approche par les compétences », (Amara Abderrezak,  « Synergie Algérie », n° 18, page 56, version pdf).De l’autre coté la France a adopté l’approche actionnelle depuis 2005, (l’approche actionnelle dans l’enseignement des langues, édition maison des langues, Paris, version pdf). Dans cette perspective nous  pouvons dire que les deux pays ont un même objectif, qui est l’enseignement du français entant que langue étrangère et langue seconde.

Alors, nous allons  procéder à l’analyse et la comparaison des manuels de FLE édités en France en particulier ceux édités chez clé international cités dans la bibliographie, avec un manuel de français édité en Algérie, car le français en Algérie a le statut d’une langue étrangère, selon le discours officiel de l’Etat, (Samira Abid-Houcine., Droit et Culture, revue enligne, numéro 54, 2007)  .Ce qui nous laisse dire que le français est dans la sphère du FLE au sein de l’institution scolaire.

Ces manuels ont été  élaborés comme support d’apprentissage pour des apprenants  débutants. Ils restent un guide pratique et d’accompagnement important pour ces apprenants, ils sont utilisés aussi par l’enseignant comme document support pour mieux cadrer ses cours en classe.

Dans cette analyse comparative, nous ciblerons le contenu de ces manuels pour déterminer si ils sont réellement adaptés à ce public d’un niveau débutant. L’apprentissage devrait le faire passer du niveau débutant du Carde Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL) au niveau intermédiaire, nous essayerons de montrer si les manuels algériens peuvent aider à atteindre cet objectif.

Notre travail de recherche répondra à la problématique suivante : « ces manuels arrivent-ils à atteindre ne serait-ce que de manière partielle les objectifs et les compétences visés ? Leurs contenus est-il adéquat pour permettre aux apprenants de passer amplement d’un niveau A1- A2 au niveau supérieur ? »

Par souci d’organisation, ce travail de recherche, sera subdivisé en deux parties, une partie théorique et une partie pratique

1-Partie théorique : dans cette partie, nous allons procéder à la définition de certains concepts qui ont un lien avec la thématique abordée telle que : définition de manuel, le texte, consignes…

2- Partie pratique : dans cette partie nous allons procéder à une étude critique des contenus de ces manuels pour voir s’ils sont en adéquation avec le niveau A1 et A2 en se référant  au  CERCL, (chapitre III, page 26 ; version pdf):

-Oral/compréhension et expression :

« Je peux comprendre les points essentiels quand un langage clair et standard est utilisé et s’il s’agit des sujets familiers […], je peux comprendre l’essentiel de nombreuses émissions de radio ou de télévision […], si l’on parle d’une façon relativement lente et distincte. Je peux m’exprimer de manière simple à fin de raconter des expériences et des événements, mes rêves, mes espoirs […] »

-Ecrit/compréhension et expression :

«  Je peux comprendre des textes rédigés essentiellement dans une langue courante […], la description d’événements, l’expression de sentiments et de souhaits dans des lettres personnelles.  Je peux écrire un texte simple et cohérent sur des sujets familiers ou qui m’intéressent personnellement. »

Pour appuyer la première analyse nous concevrons un questionnaire qui sera adressé à un échantillon d’enseignants, dans les deux pays, ayant déjà travaillé avec ces manuels. Ce questionnaire comportera un ensemble de questions autour des contenus et des objectifs de ces manuels, ainsi que,  les résultats obtenus des enseignants vers la fin de l’année scolaire. Grâce à leurs expériences,  ils seront en mesure de nous affirmer si leurs apprenants arrivent à franchir le niveau A2 pour atteindre le niveau intermédiaire.

Une fois les données récoltées et analysées, nous croiserons les résultats avec l’analyse comparative des contenus des manuels pour pouvoir répondre à la problématique posée préalablement.

 

Bibliographie :

-AMARA, A., Synergie Algérie, n° 18, page 56, version pdf : URL :http://gerflint.fr/Base/Algerie18/article3_Amara_Abderrezak.pdf

– Cadre européen commun de référence pour l’enseignement des langues, chapitre 03, p 26 . URL : http://www.coe.int/t/dg4/linguistic/Source/Framework_FR.pdf

-Echo junior, A1, méthode de français, Paris 2012, éd, clé international.

-Echo junior, A2, méthode de français, Paris 2012, éd, clé international.

L’approche actionnelle dans l’enseignement des langues, édition maison des langues, Paris, version pdf : URL : https://www.emdl.fr/uploads/telechargements/catalogue/fle/didactique/approche_avant_propos.pdf

SAMIRA, A,H. Droit et Culture. revue enligne, numéro 54, 2007., URL; https://droitcultures.revues.org/1860

-SRITI, L., FERRAH, S., ADJROUD, N., NOUI, F., NADJ M., BELHADJ MILOUD, H., BOUHI, A., (2009).Mon livre de français 5ème AP. Alger : Office National des Publications Scolaires (ONPS).

Vocabulaire en action, débutant, Paris 2010, éd, clé international.