Tous les articles par Marc Lens Siméon

M2 Didactique des langues – Sorbonne Nouvelle, Paris 3 / Champs d’intérêt : Littératures francophones et Théories postcoloniales, Analyse du Discours et Recherches en acquisition de langues

Entre diglossie et bilinguisme en Haïti

Entre diglossie et bilinguisme : Approche de l’acquisition du français comme langue seconde en Haïti

Crédit photo : https://netalkole.com/index.php/2017/08/07/bac-2017-les-resultats-pour-les-dix-departements/
  1. Une histoire du sujet

Les masterants de Didactique FLE, inscrits dans les mêmes séminaires que moi cette à Paris 3, année ont sans doute une idée bien différente de notre sujet de mémoire que celle du présent titre.  Mais ils savent aussi qu’un projet de mémoire cesse d’évoluer seulement quand il est soutenu publiquement. Ainsi en va-t-il du nôtre. Ce qui fait de la fiche de projet que nous partageons ici, une des versions de la forme qu’a pu prendre jusque-là notre projet. Certaines difficultés ou facilitations, certaines remarques de ma directrice ou d’autres enseignants, le feront encore évoluer sans nul doute.

Continuer la lecture de Entre diglossie et bilinguisme en Haïti

Marc Lens Siméon

M2 Didactique des langues – Sorbonne Nouvelle, Paris 3 / Champs d’intérêt : Littératures francophones et Théories postcoloniales, Analyse du Discours et Recherches en acquisition de langues

More Posts

Ficher la « Leçon » de Barthes

Crédit photo : Marc Lens Siméon

Mots clés : Leçon, Didactique, enseignement, langage, contrat, pacte, signe, discours, langue, pouvoir, sémiologie, littérature

  1. Biographie de Barthes

C’est en plein contexte de guerre qu’est né Roland Gérard Barthes le 12 novembre 1915 à Cherbourg. Il arrive à Paris en 1924 et après son baccalauréat, il a étudié à la Sorbonne où il obtint une licence de lettres.  Barthes tombe par la suite malade de tuberculose et dût renoncer à passer l’agrégation. Sa maladie ne l’empêcha pourtant pas de mener une intense vie intellectuelle. Il s’est créé une grande familiarité avec Michelet à travers les écrits de ce dernier comme ceux de Sartre, de Lénine, de Marx et de Trotski. « C’est aussi dans la revue du sanatorium, Existences, qu’il publiera ses premiers textes (sur Gide, en 1942, et sur l’Étranger, de Camus, en 1944). »[1] Il a, entre autres, été chercheur au C.N.R.S., a fait quelques expériences à l’étranger avant d’être invité à tenir la chaire de sémiologie au Collège de France. Barthes meurt le 26 mars 1980 à la suite d’un accident dont il est victime un mois auparavant le 25 février en se rendant au Collège de France.

Après Le degré zéro de l’écriture (1953), Barthes marque d’une nouvelle empreinte, par ses Mythologies (1957), l’histoire de ce que Saussure a souhaité être une science des signes qui les étudierait comme tels « au sein de la vie sociale » (F. de Saussure, 1972 : 33). Barthes présente d’ailleurs les Mythologies « comme un ensemble de matériaux, d’analyse de mythes de la vie quotidienne moderne »[2] : le monde où l’on catche, le pauvre et le prolétaire, l’opération Astra, le triomphe de la littérature, le bifteck et les frites, la photogénie électorale etc. Leçon est le titre donné à l’intervention de Barthes alors qu’il inaugurait la chaire de sémiologie au collège de France.

Continuer la lecture de Ficher la « Leçon » de Barthes

Marc Lens Siméon

M2 Didactique des langues – Sorbonne Nouvelle, Paris 3 / Champs d’intérêt : Littératures francophones et Théories postcoloniales, Analyse du Discours et Recherches en acquisition de langues

More Posts