Tous les articles par TAOUS NADI

MASTER 2 Didactique des langues, spécialité Didactique du français langue étrangère et langues du monde

Compte rendu de la conférence de Florence Mourlhon-Dallies

Après avoir été maître de conférences à Paris 3, au département de Didactique du français langue étrangère, Florence Mourlhon-Dallies, est depuis 2012, enseignant chercheur en Science du langage à l’Université Paris Descartes. Elle est responsable du Master 1 et du Master 2 Didactique des langues à Paris V. Elle est également  membre du laboratoire (EDA) : Education, Discours, Apprentissages, à Paris V. Depuis 2014, elle fait parti intégrante du projet de Sorbonne Paris Cité « Sociétés plurielles » et coordonne principalement  les questions « d’interdisciplinarité en SHS ». Cette conférence a pour titre : « Le CV projectif commenté entre écrit normé et écriture pré-texte ». Je dois avouer que ce titre m’a vraiment interpelé, car, c’était la première fois que j’entendais ce terme, durant mon cursus de formation et même professionnel, j’ai pu rédiger de nombreux CV « standards », mais, je n’ai jamais eu la connaissance de ce type de CV.

Mourlhon souligne que, dans un CV « standard », « tout n’est pas intéressant », le CV projectif est quant à lui bien défini et normatif. Ce qui est important dans ce genre d’écrit, c’est la réflexivité que cela engendre chez les étudiants. Elle formule, d’ailleurs, son propos en disant qu’il s’agit « d’un écrit réflexif » permettant aux étudiants de réaliser leur projet professionnel. Ce dispositif a été mis en place à distance dans l’enseignement du français professionnel du M2 Didactique des langues, à Paris 3 et depuis deux ans, il a  été intégré en présentiel.

Il s’agit donc d’un outil qui permet de travailler en classe l’écriture différemment selon des normes bien établies. Pour ce faire, différentes taches sont proposées aux étudiants telles que (extraits de CV, rappel des normes du CV). Concernant l’évaluation de cet enseignement, les étudiants envoient leur CV projectif par courriel et reçoivent la réponse par mail avec un fichier audio. D’après, la conférencière, il s’agit « d’un dispositif multidirectionnel construit » qui a eu de bons résultats et qui s’est soldé pour la plus part des étudiants par une concrétisation de leur projet professionnel. La visée de cet enseignement représente selon elle, une double finalité, d’une part, celle du travail sur l’interculturalité et d’autre part, celle de la dimension psychoaffective, qui sont importantes, puisque chaque étudiant présente un parcours différent.

L’enseignement du CV projectif est donc très enrichissant, c’est une écriture productive, qui devrait être enseignée dès le secondaire pour permettre aux jeunes d’avoir des idées plus au moins précises sur leur orientation scolaire et même professionnelle et ainsi, appréhender plus facilement le marché du travail.

 Bibliographie

MOURLHON-DALLIES Florence. (2017), Colloque sur Le CV projectif commenté : entre écrit normé et écriture pré-texte, Université Sorbonne Nouvelle, Paris 3.

Continuer la lecture de Compte rendu de la conférence de Florence Mourlhon-Dallies

TAOUS NADI

MASTER 2 Didactique des langues, spécialité Didactique du français langue étrangère et langues du monde

More Posts

Indications bibliographiques

Il semblerait, que l’écriture soit notre préoccupation actuelle, entre autres, parce que les vacances de Noel approchent ! Et nous avons pour la plus part, ce désir ardent de boucler nos dossiers avant les fêtes , chose qui n’est pas évidente, quant au mémoire, j’en parle même pas ! Mais, je pense que la rédaction se fera progressivement. Comme, je travaille en ce moment sur des sujets relatifs à la littérature et que je m’intéresse notamment à l’écriture en classe de FLE, mais aussi aux images et au bilinguisme, je sais d’ailleurs, qu’un certain nombre d’entre vous traitent ces quelques concepts. Alors, j’ai voulu vous faire partager ma recherche bibliographique, qui, je l’espère vous aidera un peu dans la construction de vos thématiques de recherche.

Ouvrages sur la littérature

ADAM  J-M. (1991), Langue et Littérature, Paris, Hachette.

ALBERT M-C. SOUCHON M. ( 2000), Les Textes littéraires en classe de langue, Paris, Hachette Livre.

COSTE D. (1975), Les Piétinements de l’image, Etudes de Linguistique Appliquée, Paris : Klincksieck.

DESVIGNES M-J. (2000),  La littérature à la portée des enfants, enjeux des ateliers d’écriture dès l’école primaire, Paris, L’Harmattan.

GEORGES J. (1991), Pour une pédagogie de l’imaginaire, Casterman.

PERRAUDEAU M. (1994), Les ateliers d’écriture à l’école primaire, Toulouse, Bibliothèque Richaudeau, série pédagogique, Albin Michel.

PIERRA G. (2001), Une esthétique théâtrale en langue étrangère, Paris, L’Harmattan.

ROCHE A. GUIGUET A. VOLTZ N. (1989), L’atelier d’écriture, éléments pour la rédaction du texte littéraire, Paris, Bordas.

TRAUVERON C. (2002), Lire la littérature à l’école, Pris : Hatier.

Ouvrages sur la linguistique (Bilinguisme et Grammaire en FLE)

ABDELILAH  Bauer-B. (2008), Le défi des enfants bilingues : Grandir et vivre en parlant plusieurs langues. La Rochelle : Editions La Découverte.

CATELLOTTI V. MOORE D. (1999), Alternances des langues et construction de savoirs, Lyon, ENS.

CUQ, J-P. (1996), Une introduction à la didactique de la grammaire en français langue étrangère, Paris, Didier.

CUQ J-P. GRUCA I. (2002), Cours de didactique du français langue étrangère et seconde, Saint-Martin-d’Hères (Isère), Presses Universitaires de Grenoble.

DE SALINS G-D. (1986), Grammaire pour L’enseignement/Apprentissage du FLE, Paris, Didier, Hatier.

GROSJEAN F. (1984), Le bilinguisme : vivre avec deux langues. Travaux Neuchâtelois de Linguistique, Tranel.

HELOT C. (2007), Du bilinguisme en famille au plurilinguisme à l’école. Paris : L’Harmattan.

Revues :

BARDIN L. (1964), « le texte et image » in communication, n°26.

BARTHES R. (1964), « Rhétorique de l’image » in communication, N°4.

DEMOUGIN F. (2012), Image et classe de langue : Quels chemins didactiques ?.

GODARD A. (2015), La littérature dans l’enseignement du FLE, Paris, Didier, coll. « Langue et didactique ».

MAUREL A. (2011), « Faire connaître et aimer la littérature en classe », Revue internationale d’éducation de Sèvres, 57.

Continuer la lecture de Indications bibliographiques

TAOUS NADI

MASTER 2 Didactique des langues, spécialité Didactique du français langue étrangère et langues du monde

More Posts

Bakhtine et sa théorie du dialogue

Suite à la question de (JIE Junlan) concernant le dialogisme conçu par Bakhtine, j’ai voulu apporter quelques éclaircissements sur les notions qu’il a pu traiter, entre autres celle de « dialogisme interlocutif » qui semble ambigu et pas évident à comprendre. A la lecture de certains articles, j’ai pu me forger ma propre opinion, je vous propose donc mon compte rendu, qui j’espère éclairera votre lanterne.

Continuer la lecture de Bakhtine et sa théorie du dialogue

TAOUS NADI

MASTER 2 Didactique des langues, spécialité Didactique du français langue étrangère et langues du monde

More Posts

Entretien fictif élaboré entre une directrice de mémoire et une étudiante de M2 Littérature de langue française.

Etudiante : Bonjour Madame.

Directrice : Bonjour, installez-vous, on va pouvoir commencer, alors, dites-moi ce que vous avez choisi comme sujet de mémoire ?

Etudiante : J’ai choisi de travailler sur la figure de la folie et de l’enfermement dans l’œuvre de Tahar Ben Djelloun : L’Auberge des pauvres.

Directrice : Pourquoi avez-vous choisi ce thème ?

Etudiante : Mon choix pour ce thème n’est pas fortuit, mais résulte de l’intérêt viscéral que je porte à l’égard de la littérature maghrébine et algérienne d’expression française,  au départ, j’ai hésité entre les deux, mais lorsque j’ai lu l’ouvrage de Tahar Ben Djeloun : L’Auberge des pauvres, le thème de la folie s’est vite imposé à moi et c’est devenu une source de motivation. Il est vrai que cette notion est complexe et son usage en littérature l’est encore moins, mais à la lecture de ce récit, on comprend les raisons de ce recours à l’aliénation.

Directrice : Effectivement, c’est un thème pertinent, mais très vaste aussi, avez-vous une problématique de recherche ?

Etudiante : C’est encore flou pour le moment, mais j’ai pensé à la folie comme moyen de transgression des travers de la société.

Directrice : Ah oui, c’est bien, je vous conseille de consulter les travaux réalisés sur la littérature française, de nombreux auteurs ont écrit sur la folie, vous pouvez lire entre autre la Nouvelle de Guy de Maupassant : Le Horla, 1887. Cette représentation de la folie est très significative dans ce récit et je vous conseille également l’ouvrage de Michel Foucault : Folie et déraison. Histoire de la folie à l’âge classique, c’est un livre passionnant qui aborde cette notion dans toute sa complexité.

Etudiante : Je vous remercie pour ces pistes de recherche, pourrais-je vous envoyer l’esquisse de mon travail?

Directrice : Oui, bien évidemment, n’hésitez pas à m’adresser un e-mail et à me poser toutes vos questions, je vous répondrai.

Etudiante : Je vous remercie pour le temps que vous m’avez accordé.

Directrice : Bonnes lectures et pensez à bien cibler votre problématique et à réfléchir  au contexte, en tout cas, on se fixera prochainement un autre rendez-vous afin de voir où vous en êtes !

Etudiante : D’accord, merci. Continuer la lecture de Entretien fictif élaboré entre une directrice de mémoire et une étudiante de M2 Littérature de langue française.

TAOUS NADI

MASTER 2 Didactique des langues, spécialité Didactique du français langue étrangère et langues du monde

More Posts

Discussion constructive autour d’un café

Exemple de dialogue fictif élaboré par deux étudiantes sur leur thématique de recherche. Les prénoms des protagonistes et le lieu de rencontre sont complètement inventés. La bibliographie citée ci-dessous est nécessaire, elle constitue les références « imaginaires » consultées par les deux étudiantes pour permettre la bonne construction du dialogue.

Mélissa : Bonjour Lynda, comment vas-tu ?

Lynda : Bonjour Mélissa, ça va bien, merci et toi ?

Mélissa : Je dois t’avouer qu’en ce moment, je suis débordée, entre mon travail qui me mine et la rédaction de mon mémoire.

Lynda : Oui, je te comprends, ce n’est pas évident, mais, je pense c’est le cas pour tout le monde, « on est tous dans le même bateau », d’ailleurs, c’est pour cela que je viens à la cafétéria me poser un peu, prendre un peu de distance et boire un bon café chaud, les idées me viennent plus facilement ainsi, je suis détendue et du coup, je réfléchis mieux.

Mélissa : Vu sous cet angle, c’est une bonne idée, moi, j’ai tendance à aller la bibliothèque, mais, c’est vrai que changer de lieu de temps en temps ne peut être que fructueux. Sinon, dis moi, quelle est ta thématique de recherche ?

Lynda : Mon sujet de mémoire porte sur le concept de la folie dans l’œuvre de Tahar Ben Djelloun : L’Auberge des pauvres.

Mélissa : Ce thème est très pertinent, mais l’auteur ne me parle pas, c’est un écrivain français ?

Lynda : Oui effectivement, ça peut prêter confusion, mais, c’est un écrivain marocain d’expression française, il aborde différents thèmes de la société, il joue beaucoup sur la transgression, il dévoile les travers de la société et dénonce les tabous.

Mélissa : Tu sembles être passionnée par cette littérature, que je trouve particulièrement fascinante, moi aussi, je voue un intérêt particulier pour ce genre de littérature et plus spécifiquement, la littérature algérienne que j’ai découverte à la lecture d’un roman de Mouloud Féraoun : Le fils du pauvre. Par la suite, j’ai commencé à m’intéresser à Kateb Yacine et à sa fameuse phrase : « la langue est un butin de guerre », ce qui m’a donné l’idée de travailler sur le conflit linguistique du bilinguisme en classe de FLE.

Lynda : Ton thème est très intéressent, car on observe cette alternance codique dans les discussions des locuteurs, voire un peu partout dans la société, « on est le parfait exemple ! »

Mélissa : Oui, c’est vrai, tu as commencé à constituer ta bibliographie ?

Lynda : J’ai commencé à lire des ouvrages tels que : Folie et déraison. Histoire de la folie à l’âge classique, de Michel Foucault, celui de JACCARD, La folie ; Paul Ricœur et son ouvrage : Soi-même comme un autre ; ou encore BROCHARD, La folie. Création ou destruction ? Et de ton côté, y a des auteurs qui ont travaillé sur ton sujet ?

Mélissa : Oui, j’ai déjà lu, Boyer dans : Conflits d’usages, conflits d’images, l’ouvrage de Calvet : La sociolinguistique et j’ai trouvé d’autres auteurs comme : Cavalli et son ouvrage : Education bilingue et plurilingue, ou encore Hamers dans : Bilingualité et bilinguisme. Par conte, je tâtonne pour ce qui est de ma problématique de recherche et de mon terrain, je te jure, ça me rend complètement folle.

Lynda : Merci pour cette allusion ! Moi, j’ai peur de partir en vrille comme les personnages de Ben Djellon, non « je plaisante », je te rassure, j’ai encore toute ma lucidité ! mais, je dois t’avouer que ce sujet retiens toute mon attention et surtout, il y a une citation de l’auteur que je trouve éminemment pertinente : « La folie, ce n’est pas la confusion, c’est un palmier qui donne des dattes sans noyau, c’est une brulure qui ne fait pas mal, c’est le baiser de l’absent ».

Mélissa : Ah ! J’aime bien, cette citation résume assez bien notre désarroi, mais bon, on a le temps encore pour bien avancer et structurer les choses, comme, je le dis toujours : « qui va doucement, va sûrement ».

Lynda : Oui, ta raison, en tout cas, ça m’a fait plaisir de discuter avec toi autour d’un café et j’espère quand remettra ça !

Mélissa : Avec plaisir, on se donnera rendez-vous la prochaine fois, à très bientôt.

 Bibliographie

BOYER, Henry (1997) : Conflits d’usages, conflits d’images, dans H. Boyer (éd.), Plurilinguisme : « contact » ou « conflit » des langues ?, Paris, Harmattan.

BROCHARD, Cécile et PINON, Esther (2011) : La folie. Création ou destruction ?, Presses Universitaires de Rennes.

CALVET,  Louis-Jean (1993) : la sociolinguistique, que sais-je ?, Paris, PUF.

CAVALLI, Marisa (2005) : Education bilingue et plurilingue, Paris, Didier.

FAUCAULT, Michel (1961) : Folie et déraison. Histoire de la folie à l’âge classique, Plon.

HAMERS, J.-F., Blanc M. (1983) : Bilingualité et bilinguisme, Bruxelles, Pierre Mardaga.

JACCARD, Roland (2004) : La folie, PUF, coll. « Que sais-je ? ».

RICOEUR, Paul (1990) : Soi-même comme un autre, Seuil.

Continuer la lecture de Discussion constructive autour d’un café

TAOUS NADI

MASTER 2 Didactique des langues, spécialité Didactique du français langue étrangère et langues du monde

More Posts

L’enseignement et l’apprentissage du FLE à partir des albums de littérature de jeunesse, à l’école élémentaire en contexte homoglotte

Dans le domaine de la didactique des langues, la littérature de jeunesse occupe une place prépondérante dans l’enseignement des langues étrangères, en effet, d’après Cuq et Gruca, deux auteurs spécialisés dans la didactique du FLE : « la littérature de jeunesse permet de se découvrir et de découvrir l’autre. Elle ouvre les portes de l’interculturalité  au lecteur » (Cuq, Gruca, 2008, p. 413). Par ailleurs, pour l’apprentissage du FLE, le CECRL a élaboré un dispositif d’enseignement de la littérature de jeunesse. En effet, la place du texte littéraire dans le CECR apparaît à partir du niveau B2 dans les descripteurs et les grilles d’auto-évaluation des niveaux de compétence ( conseil de l’Europe, 2001, p. 27).

Continuer la lecture de L’enseignement et l’apprentissage du FLE à partir des albums de littérature de jeunesse, à l’école élémentaire en contexte homoglotte

TAOUS NADI

MASTER 2 Didactique des langues, spécialité Didactique du français langue étrangère et langues du monde

More Posts

« Redonner le goût de lire à l’école »

 

« Redonner le goût de lire à l’école »

En regardant les informations ce matin sur BFM, j’ai été frappée par ce titre, que j’ai souhaité partager avec vous et je m’adresse particulièrement à vous qui êtes parents, vous persistez à ce que vos enfants éprouvent du plaisir à la lecture et souvent lorsque vous les inciter à lire,  leurs réponses sont quasi-systématiques : « non, je n’ai pas le temps, ou encore, je n’aime pas lire ». Alors, je trouve la compagne nationale lancée par le ministre de l’éducation nationale Jean -Michel Blanquer « pour un pays de lecteur » intéressante, utile et très enrichissante. Cette méthode du ministre est pour ma part, un bon procédé pour cultiver la  curiosité des élèves, leur faire découvrir l’univers du livre et de faire de la lecture une véritable transmission culturelle. Pour plus d’informations, je vous invite à visionner le liens ci-dessous.

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/silence-on-lit-l-operation-qui-redonne-le-gout-de-la-lecture-aux-enfants-991433.html

Sotographie

https://fr.123rf.com/images-libres-de-droits/lecture.html?mediapopup=9437838

TAOUS NADI

MASTER 2 Didactique des langues, spécialité Didactique du français langue étrangère et langues du monde

More Posts

CARNETS DE NOTES

Dans un article intitulé « orthographe » Voltaire formule la phrase suivante : « L’écriture est la peinture de la voix » (Voltaire, 2004, p. 109). Je trouve cette citation particulièrement pertinente, en effet, si la peinture reflète la beauté des paysages, l’écriture quant à elle exprime nos pensée intérieures et exalte nos sentiments, comme dirait Voltaire, « la peinture de notre âme. » (Voltaire, 2004, p. 109)

Continuer la lecture de CARNETS DE NOTES

TAOUS NADI

MASTER 2 Didactique des langues, spécialité Didactique du français langue étrangère et langues du monde

More Posts