Tous les articles par zoé

Travailler et gaffer à la BPI

En ce moment et jusqu’en avril, à la BPI, au centre Pompidou, on peut voir les planches originales du dessinateur belge Franquin (1924-1997).

http://www.bpi.fr/agenda/gaston-au-dela-de-lagaffe

L’exposition « Gaston, au-delà de Lagaffe » se trouve dans la bibliothèque, elle est en accès libre : on peut donc à la fois prévoir une plage de travail, puis de détente ! Franquin a fait énormément de bandes dessinées, et vous le connaissez sans doute parce qu’il est le père de Gaston Lagaffe, mais aussi du Marsupilami. Il paraît que ses originaux sont magnifiques.  Je crois vraiment que c’est un classique de la bande dessinée francophone et que ça vaut le coup d’aller y jeter un œil. Je vais m’y rendre avec une amie cette semaine, pour travailler et pour l’exposition, alors si vous voulez davantage d’informations, n’hésitez pas à me contacter. J’ai déjà acheté le catalogue, il est très bien, je peux le prêter par exemple !

 

http://www.bpi.fr/agenda/gaston-au-dela-de-lagaffe

Les expériences « démocratiques-esthétiques ».

J’ai pu assister ce vendredi 9 décembre à la Maison de la recherche à la communication de Sonia Delmas, qui est en train de finir sa thèse à Paris 3. L’intitulé était « Penser/enseigner la culture en cours de FLE : vivre une expérience démocratique-esthétique ». J’ai trouvé cela très intéressant, et voici ce que j’en ai retenu.

L’intervenante a présenté deux expériences pédagogiques : chacune répondait à une idée directrice de Dewey. Tout d’abord, une expérience esthétique d’atelier d’écriture à partir d’un poème en prose de Rimbaud (« Aube », Illuminations, 1873), auprès d’apprenants japonais dans une université japonaise. Elle a souligné, témoignages à l’appui, la motivation extrême de ces apprenants, pour qui l’apprentissage du français est vécu comme un enrichissement personnel et culturel immense. D’où l’enjeu pour l’enseignant de FLE qui ne peut pas décevoir ces attentes et se doit d’être à la hauteur. Il s’agissait donc de susciter une « attention au texte » en proposant une activité créative permettant de vivre l’approche du texte comme une expérience esthétique. Les textes produits par ses apprenants, d’une qualité impressionnante, ont été mis en ligne sur un site créé par une apprenante elle-même.

http://www.tufs.ac.jp/ts/society/francais2008_2009/

La seconde expérience présentée répondait, elle, à un projet d’éducation citoyenne et démocratique : elle est menée en France, dans une université parisienne. L’enseignante propose une approche de la presse en partant des journaux quotidiens gratuits jusqu’aux revues scientifiques. Il s’agit, si j’ai bien compris, d’offrir aux apprenants la liberté de se constituer une opinion et de devenir des acteurs démocratiques, en leur proposant des lectures d’actualité et en les sensibilisant aux réalités économiques et politiques des journaux d’information.

Ces deux expériences, dont j’espère ne pas avoir trop trahi l’esprit, à défaut d’en avoir restitué toute la richesse, m’ont semblé vraiment remarquables parce qu’elles mettaient l’apprenant au cœur de l’apprentissage de manière active, tout en lui apportant des connaissances culturelles riches et pointues. Je trouve que cet équilibre est rare et admirable.

Festival « SoBD 2016 »

Un petit billet pour signaler qu’il y a le salon de la BD dans le 4e arrondissement ce week-end ! C’est le festival « So BD », voici le lien :

http://www.sobd2016.com/

Comme l’a rappelé Chloé dans son chouette billet « Dialogue d’échauffement » : « la BD, bande dessinée aussi dité « bédé », b.é.d.é. est un genre de littérature » (je la cite !) et surtout c’est un support très intéressant pour le FLE… alors en attendant de lire le mémoire de Chloé et/ou d’assister à sa soutenance, si cela vous dit d’aller faire un tour à la Halle des Blancs Manteaux (un lieu très intéressant, même architecturalement, ce sont d’anciennes halles réhabilitées) avec moi, faites-moi signe, on pourrait s’y retrouver. Pour ceux/celles qui ne connaissent pas le quartier, il y a aussi le Marché des Enfants rouges juste à côté (Jiaxing, tu voulais le visiter, ça pourrait être l’occasion ?) où on peut déjeuner ou prendre un verre.

Vous verrez qu’il y a des ateliers, des expos, des conférences, des performances, des tables rondes, des vidéos, plein d’artistes présents… je pense que c’est vraiment une manière vivante, riche et variée de s’initier ou d’approfondir ses connaissances sur le sujet.

J’y serai le vendredi après midi, mais sans doute aussi le samedi et le dimanche… donc n’hésitez pas à me contacter si vous avez envie de m’y rejoindre.

Zoé