Fin de rédaction, remise en cause et appropriation

Étrange période que ce début du mois de juin. Je suis, comme vous devez l’être, en train de fignoler mes écrits. Autrement dit, vous rajoutez les derniers paragraphes par-ci par-là. Aussi, je souhaite parler de plusieurs problèmes que je rencontre actuellement et que vous aussi, devez potentiellement avoir.

Tout d’abord, un item que me gêne beaucoup en ce moment est l’agencement de mon plan et ses changements permanents. Je passe à peu près deux heures chaque jour à me demander si tel ou tel définition ou aspect pratique ne doit pas être changé de place. Si tel ou tel sous-partie ne doit pas être changé de chapitre… Je souhaite alors partager avec vous un conseil : collez au maximum à votre plan de départ. Ne tergiversez pas trop. La première intuition est toujours la bonne. Malgré ça, on réfléchit à comment rendre notre propos logique… Courage!

Mon second souci est la relecture. Je ne m’étais pas rendu compte que mon style était si lourd. C’est presque illisible par endroits. Cette fois-ci, le travail consiste à adoucir la forme en se focalisant sur le fond. Qu’est-ce que je souhaite dire ? est-ce pertinent ? Comment aller droit au but pour diffuser cette information ? Je supprime beaucoup. Alléger est la clé. Le propos devient plus limpide.

La correction orthographique se fait en plusieurs temps, je demande plusieurs avis extérieurs pour ne plus louper de coquilles. Ces moments sont presque énervants, car ces personnes ne peuvent s’empêcher de donner leurs avis sur mes écrits sans connaître tout le travail de réflexion qui m’a mené à écrire ça. Mais c’est une étape nécessaire. J’apprends à défendre mes écrits, et c’est ainsi un très bon entraînement pour la soutenance qui arrive.

Car c’est bientôt cette étape qui arrive, un tout autre style d’exercice, où chacun est soit plus à l’aise, soit l’inverse.


Brieuc.Jicquel

Licencié en LLCE études lusophones, actuellement en m2 didactique des langues à la Sorbonne Nouvelle après un stage Campus France en Mongolie.

More Posts

Une réflexion au sujet de « Fin de rédaction, remise en cause et appropriation »

  1. Salut Brieuc !
    ton billet est très agréable à lire en tout cas ! pour ton mémoire, je trouve que c’est très bon signe que les gens à qui tu fais relire te donnent leur avis : non seulement cela signifie qu’ils ont compris (donc que tu as réussi à alléger ton style), mais que ça les a intéressés et mobilisés. J’espère vraiment que ta soutenance va bien se passer, et je te souhaite une très bonne note !
    Zoé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *