L’écriture inclusive

En lisant le billet de Magali transformée en Alice au premier rang d’une pré-soutenance, j’ai évidemment beaucoup ri, mais aussi remarqué qu’elle maîtrisait « l’écriture inclusive ». Qu’est-ce donc ? Eh bien, voici justement un lien explicatif plein d’humour et très documenté vers un blog que j’ai découvert récemment dans le cadre d’un cours sur l’illustration (dont il faut que je vous parle dans un prochain billet).

http://dessinssansgluten.com/?page_id=770

Qu’en pensez-vous ? Pour ou contre l’écriture inclusive ? Et pour ceux.celles qui parlent une autre langue que le français, est-ce que cela se pratique aussi dans votre langue ?  Et le lien entre l’écriture et la parole ?

Un autre point si vous explorez le blog, il est très intéressant parce que l’autrice est une grande voyageuse… notamment en Chine.


2 réflexions au sujet de « L’écriture inclusive »

  1. Tant mieux si tu ris beaucoup, Jeanne-Zoé, ça me fait plaisir de faire plaisir ! J’ai bien souri aussi en lisant le blog sans gluten à propos de l’écriture inclusive. Bon, j’ignorais que cela s’appelait comme cela, mais j’ai été contente de l’apprendre ! En réalité, je me suis retrouvée dans le personnage du bas de la page qui a découvert ce type d’écriture, l’a trouvé à son goût et se l’est approprié. ça s’est passé comme ça pour moi, voilà. Bises et travail bien !

  2. Bonjour, Zoé! Merci de nous partager ce sit, c’était très intéressant. Surtout, dans la rubrique « le projet » les photos prises en Chine, c’était trop rigolo. Personnellement, je pense que j’ai perdu l’esprit créatif pour découvrir un pays étranger, puisque c’est ma troisième année à Paris. comme je suis en France maintenant, en tant qu’étudiante étrangère, il me semble qu’une seule chose importante pour moi, c’est le mémoire de recherche, et pour le reste, je m’en fiche. J’admire beaucoup des étrangers qui font leurs séjours à Pékin, ou en Chine , ils ont toujours en pleine forme à découvrir les choses inconnues et ne sont jamais ennuyés… Alors moi, un moment donné, je me disais que je suis déjà veille… je préfère de rester chez moi au lieu de découvrir Paris. Ce genre de cas n’arrive pas seulement à moi, je pense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *