Bibliographie provisoire pour le mémoire « Insécurité linguistique des étudiants algériens en île de France »

Aissi, N. (2015). L’insécurité linguistico-culturelle du FLE: Cas des apprenants de la 2ème année secondaire. Biskra

 

Bellini, S. (2015). Insécurité linguistique et alternance codique: le cas des professeurs de biologie dans les classes bilingues franco-moldaves. Paris 3.

Bénit, A. (2000). L´ insécurité linguistique des francophones périphériques: le cas de la Belgique. In La Lingüísticafrancesa en España caminodelsiglo XXI (p. 125‑140). Arrecife

Bentolila, A. (2002). Il existe en France une inégalité linguistique. In L’Express (Vol. 17, p. 2002).

Bessai, B. (2012). Plurilinguisme et insécurité linguistique en Algérie: Paroles de lycéen (ne) s à Bejaïa. Corela. Cognition, représentation, langage, (10‑2).

Biichlé, L. (2007). Langues et parcours d’intégration d’immigrés maghrébins en France. Université de Grenoble.

Biichlé, L. (2011). Insécurité linguistique et réseaux sociaux denses ou isolants: le cas de femmes maghrébines dans la tourmente. Lidil. Revue de linguistique et de didactique des langues, (44), 13‑26.

Bourdeau, A., & Dubois, L. (2001). Langues minoritaires et espaces publics: le cas de l’Acadie du Nouveau-Brunswick. Estudios de sociolingüística: Linguas, sociedades e culturas, 2(1), 37‑60.

Bourdieu, P. (1982). Ce que parler veut dire: l’économie des échanges linguistiques. Fayard.

Boutet, J., & Deprez, C. (2002). Ici et là-bas, public et privé: des catégories à interroger. Cahiers de l’Institut de linguistique de Louvain, 28(3), 37‑46.

Bretegnier, A. (1996). L’insécurité linguistique: objet insécurisé? Essai de synthèse et perspectives. Le français dans l’espace francophone, Paris, Champion, 903‑923.

Bretegnier, A. (1999). Sécurité et insécurité linguistique: approches sociolinguistique et pragmatique d’une situation de contacts de langues: La Réunion. La Réunion.

Bretégnier, A., &Ledegen, G. (2003). SECURITE, INSECURITE LINGUISTIQUE: Terrains et approches diversifiés, propositions théoriques et méthodologiques-en hommage à Nicole GUEUNIER. Editions L’Harmattan.

Cadet, L., & Goes, J. (2010). Langue et intégration: dimensions institutionnelle, socio-professionnelle et universitaire. Peter Lang.

Calvet, L.-J. (1993). La sociolinguistique. Presses universitaires de France Paris.

Calvet, L.-J. (1998). L’insécurité linguistique et les situations africaines. Une ou des normes, insécurité linguistique et normes endogène en Afrique Francophone, Paris : Agence de la francophonie, pp.7‑28.

Calvet, L.-J. (2006). Pour une écologie des langues du monde. Polity.

Coste, D. (2001). Compétence bi/plurilingue et (in) sécurité linguistique. L’Ecole valdôtaine, 54, 10‑18.

Desabrais, T. (2013). Les mots pour le dire… L’influence de l’(in) sécurité linguistique sur l’expérience d’étudiantes de milieux francophones minoritaires canadiens inscrites aux études supérieures à l’Université d’Ottawa. Université d’Ottawa/University of Ottawa.

Foual, M. A. (s. d.). Étudiants algériens en France : des itinéraires difficiles. Pour, (196‑197), 42‑49.

Francard, M. (1989). Insécurité linguistique en situation de diglossie. Le cas de l’Ardenne belge. Revue québécoise de linguistique théorique et appliquée, 8(2), 133‑163.

Hamdi, H. (2007). Immigration et insécurité linguistique: le cas des immigrés algériens en France. Université El Hadj Lakhdar de Batna 1.

Labov, W. (1972). Hypercorrection by the Lower Middle Class as a Factor in Sociolinguistic Change.Sociolinguistics. In sociolinguistics. William Bright.

Labov, W. (1990). The intersection of sex and social class in the course of linguistic change.Language variation and change, 2(2), 205‑254.

LeBlanc, M. (2010). Le français, langue minoritaire, en milieu de travail: des représentations linguistiques à l’insécurité linguistique. Nouvelles perspectives en sciences sociales: Revue internationale de systémique complexe et d’études relationnelles, 6(1), 17‑63.

Ledegen, G. (1998). „Maîtrise de la norme et sécurité/insécurité linguistiques chez les étudiants francophones “. Le français aujourd’hui, 124, 43‑51.

Moreau, M.-L. (1996). Insécurité linguistique: pourrions-nous être plus ambitieux? Réflexions au départ de données camerounaises, sénégalaises et zaïroises. Cl. Bavoux, Français régionaux et insécurité linguistique. Approches lexicographoques, 103‑115.

Robillard, D. de. (1996). Le concept d’insécurité linguistique: à la recherche d’un mode d’emploi. Bavoux, C.(éd), 55‑76.

Roussi, M. (2009). L’insécurité linguistique des professeurs de langues étrangères non natifs: le cas des professeurs grecs de français. Paris 3.

William, L. (1976). Sociolinguistique. Paris, Minuit.

William, L. (1998). Vers une réévalutation de l’insécurité linguistique des femmes. Singy (1998], 25‑35.


Tassadit Toumert

Diplôme Approfondi de Langue Française (DALF C1), Diplôme de Professeur de Français Étrangère à L'ENS D'Alger, Diplôme de Maîtrise en Sciences du langage à (ILPGA) Sorbonne-Nouvelle Paris 3. Préparation d'un M2 en Didactique du FLE et langues du monde (Sorbonne Nouvelle Paris 3)

More Posts

Une réflexion au sujet de « Bibliographie provisoire pour le mémoire « Insécurité linguistique des étudiants algériens en île de France » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *