L’audiovisuel dans l’apprentissage du FLE

programme-3is-classe-prepa Dans tous les systèmes éducatifs, l’ouverture sur le monde et sur les autres cultures est l’un des soucis  majeurs des pédagogues et didacticiens. Le constat est nettement visible lorsqu’il s’agit de focaliser sur l’apprentissage des langues étrangères. Concernant le Maroc, le français est intimement lié aux modes d’expression utilisés dans la plupart des domaines et des activités auxquelles une bonne partie des marocains se livrent chaque jour. Depuis l’indépendance, notre enseignement a fait du français une base incontournable et un outil d’apprentissage qui favorise l’acquisition du savoir et au même temps l’interaction entre la culture matrimoniale et la culture de l’autre. Cela explique partiellement l’intérêt accordé à la langue française et la place de choix qu’elle occupe dans notre système éducatif.

Toutefois, le processus de l’apprentissage de cette langue a souvent rencontré des obstacles qui au fil du temps prenne des proportions allant jusqu’à créer des situations de crise car à chaque fois les programmes adoptés et les stratégies appliquées ne sont pas adaptés à la réalité du public cible. Pour dépasser ce malaise, plusieurs initiatives ont été entreprises  pour faciliter la maîtrise de cette langue et motiver les apprenants à s’y intéresser et à en faire un outil de prédilection susceptible de leurs permettre l’accès à des horizons nouveaux.

L’évolution des méthodes et des approches suivies a abouti à l’adoption de nouvelles techniques, notamment l’intégration de l’audio-visuel dans l’apprentissage de la langue française entant que langue étrangère par opposition, bien entendu, à la langue maternelle qui est censée être privilégiée parce qu’elle détermine notre identité.

Ce changement de cap incite à se poser des questions dans le dessein d’éclaircir l’apport qualitatif de l’audio-visuel en matière de l’apprentissage du FLE.

Ainsi, on peut se demander :

  • Comment l’audio-visuel peut-il permettre à l’apprentissage de tisser un lien solide avec le français ?
  • Quels supports faut-il mettre en œuvre pour consolider ce lien ?
  • Dans quelles perspectives le choix des supports est-il adapté aux attentes du public visé ?

Ces questions émanent d’un constat qui fait l’unanimité et selon lequel l’audio-visuel est devenu la plaque tournante qui fait tourner le monde. On peut supposer que l’engouement pour les nouvelles technologies exprimées par les générations actuelles est une occasion dont il faut exploiter toutes les ramifications pour rapprocher les apprenants de la langue française et diversifier les méthodes considérées jusqu’au là classiques voire même archaïques.

Le choix de l’audio-visuel serait un outil d’une valeur inestimable si l’on tient à en faire un bon usage.

Bibliographie:

 


Soukaina NAFIA

Étudiante en Master 2 de Didactique du Fle/Fls et Langues du monde à l’Université de la Sorbonne Nouvelle Paris III.

More Posts

Une réflexion sur « L’audiovisuel dans l’apprentissage du FLE »

  1. Bonjour Soukaina, ton billet soulève plusieurs questions concernant le FLE au Maroc.
    Sur quoi se basent les personnes qui créent les nouveaux programmes de FLE ? Et pourquoi les attentes du public n’ont pas été entendues plus tôt ?
    De plus, les méthodes audio-orale et SGAV n’ont pas été utilisées au Maroc ces dernières décennies ?
    Si tu as des réponses, je suis preneuse, sinon je ferai mes propres recherches. Merci pour ce billet très intéressant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *