Notes de lecture: la notion de la cohérence

L’article intitulé la cohérence textuelle: une affaire de lecture traite la problématique suivante :

Comment l’appropriation de la cohérence textuelle peut-elle servir la cause de l’élève face aux défis qu’ils affrontent pour comprendre et produire un texte ?

Lors de ma lecture, j’ai pu soulever quatre questions majeures:

  • Comment peut-on amener les élèves à s’approprier des outils variés et diversifiés en vue de les mettre en application lors de la production d’un texte ?

Les élèves doivent obligatoirement prendre en considération les différentes manières de leur expression. Ainsi, être capable de tisser les liens entre les paragraphes, d’éviter la répétition et de savoir développer les idées s’appuyant sur une bonne lecture d’un texte sans perdre de vue les indices qui assurent la clarté et de la qualité de l’écriture de ce dernier.

  • Pourquoi les élèves sont-ils tenus de faire part des difficultés qui entravent leur faculté de compréhension au fur et à mesure qu’ils s’avancent dans la lecture d’un texte ?

– Eviter toute confusion éventuelle entre les personnages ;

– Saisir clairement la trame logico-sémantique du texte ;

– Rendre compte des corrélations entre les idées ;

– Parvenir à distinguer entre les référents précis ;

-Que les élèves indiquent leurs difficultés à assimiler la signification d’un texte leur permet de s’orienter dans la bonne voie et de cerner l’esprit du texte, c’est-à-dire comprendre la visée qui est à l’origine de l’écriture du texte ;

-Il convient de rappeler que la cohérence d’un texte implique à l’emploi judicieux des connecteurs logiques pour favoriser un agencement susceptible de faciliter l’acquisition de la portée sémantique du texte.

  • Quel est l’apport de la détermination des référents (des pronoms ou des déterminants) dans une phrase/texte ?

-L’action de déterminer les référents (pronoms et déterminants) aide les élèves à parfaire leur compétence de compréhension et à trouver d’autres indices qui amènent l’élève à répondre et à constituer des processus d’interprétation de dimensions discursives du texte.

-De même, cela permet de s’écarter de toute interprétation erronée ainsi que de reconnaitre l’intention de communication du destinateur.

  • Est-ce que les transitions entre les paragraphes favorisent-elles une meilleure compréhension d’un texte ?

 

-Effectivement, la capacité de détecter les outils de transitions entre les paragraphes est une condition sinequanon pour éclaircir les liens entre les éléments d’information.

Tout compte fait, l’analyse des transitions est une phase incontournable dans le processus de compréhension d’un texte.

Bibliographie: 


Soukaina NAFIA

Étudiante en Master 2 de Didactique du Fle/Fls et Langues du monde à l'Université de la Sorbonne Nouvelle Paris III.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *