Plurilinguisme aux Philippines (Problématisation)

La politique linguistique des Philippines reste toujours largement exclusive en faveur de deux langues, le filipino et plus pour l’anglais, et au détriment des dialectes du pays. Cette étude vise à mettre en lumière cette inégalité et son étendu par le biais des représentations des langues des Philippins.

Problématique (situation troublée) : Les Philippins ayant comme langue maternelle les dialectes du pays sont prêts à devaloriser ceux-ci pour l’anglais.

Objectif : Revaloriser les dialectes et contribuer à la préservation de l’héritage de ces dialectes

Question de recherche : Comment revaloriser les dialectes face à la forte préférence des Philippins pour l’anglais ?

Sous questions :

1. Quelles sont les représentations actuelles des langues et leurs enjeux aux Philippines ?

2. Quels sont les facteurs provoquant l’inégalité des dialectes entre eux et vis-à-vis de l’anglais ?

3. Quel rôle peut jouer l’apprentissage d’une langue étrangère pour sensibiliser les Philippins à cette inégalité et pour y remédier à l’aide de l’approche d’enseignement plurilingue et pluriculturelle ?

Notions à creuser : représentation des langues, inégalité des langues, apprentissage d’une langue étrangère, approche plurilingue et pluriculturelle de l’enseignement des langues


LAGCAO Gleford Jr.

Etudiant en Master 2 FLE-LM option A (MEMOIRE)

More Posts

4 réflexions au sujet de « Plurilinguisme aux Philippines (Problématisation) »

  1. Bonjour, Gleford

    Je partage ton motif concernant la sensibilisation des dialectes. Si on veut comprendre l’ hiérarchisation des langues chez un peuple, il est peut-être intéressant de regarder de plus près la question d’identité.

    Bonnes vacances

    1. Bonjour, Yaru,

      Merci beaucoup de tes conseils ! Cela a eclairé mes doutes par rapport à la place que je pourrai accorder à la question d’identité dans mon mémoire. J’ai déjà traité cette question dans le devoir du cours « Didactique des langues étrangères et maternelles ». Cette question n’est pas explicitement indiquée dans la problématisation car j’attends toujours les commentaires de ce devoir pour pouvoir décider de l’inclure ou pas dans la problématisaton mais je te rassure que c’est vraiment une question à ne pas ignorer dans ma problématique car cela fait toujours l’objet des débats d’unification de mon pays et je pense que pouvoir réviser la politique linguistique de mon pays et y explorer ce qui ne va pas pourraient aboutir à des pistes de résolutions de ces débats.

      Bonne année !

  2. Bonjour,

    J’apprécie cet effort de résumé sous forme de point ton mémoire. Ainsi tu l’as synthétisé et tu sais où tu vas. Je vais essayer de faire le même effort avec le mien.
    Une question, résulte t’il de tes recherches et reflexions propres ou bien de tes rencontres avec ton-ta directeur-trice de recherche ? Si oui, quel a été l’impact de ce-tte dernièr-e sur la problématisation ?

    1. Bonjour, Brieuc,

      Merci beaucoup de tes remarques ! En fait, ma directrice de mémoire est aussi ma professeure du cours « Education au plurilinguisme ». L’affinement de mon sujet vient à pied égalitaire de ce cours et de mon expérience d’enseignant aux Philippines. Pour ce qui est de cette dernière, j’ai fait une petite reflexion personnelle d’une situation troublée. Pour ce faire, je me suis dirigé vers la Constitution de mon pays pour voir ce qu’il dit du statut des langues aux Philippines et de là, je me suis rendu compte que ce qu’on considerait comme un problème est devenu tellement « naturel » jusqu’au point de ne le voir plus comme un problème car c’est officiellement reconnu par notre gouvernement. Le cours de plurilinguisme m’a aidé à orienter ma recherche vers une conscientsation de ce problème et vers des remèdes que je pourrais y apporter. J’espère avoir pu répondre à tes questions.

      Bonne année !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *