La nouvelle en fle

Ce projet de recherches s’articule autour de deux grandes parties, une première partie descriptive, qui concerne le terrain de la recherche à savoir l’enseignement du français à l’université du Caire.  Dans une seconde partie, après un examen des caractéristiques littéraires de la nouvelle, le travail s’appuiera sur un questionnaire adressé à des enseignants de français en Egypte portant sur l’utilisation qu’il peuvent faire de la nouvelle dans leur pratique.

Cette recherche, qui vise à l’amélioration de l’enseignement/ apprentissage de la langue française à l’université en Egypte, consiste à s’interroger sur l’intérêt de l’utilisation de la nouvelle au sein de la classe de langue. La nouvelle, de par ses caractéristiques génériques et sa langue contemporaine constitue un outil pédagogique parfaitement adapté et utile à l’enseignement du français langue étrangère.

La nouvelle, en tant que genre littéraire qui se caractérise en premier lieu par sa forme brève, paraît particulièrement indiquée en contexte FLE, du fait notamment que, les textes intégraux sont vivement préconisés en didactique. En effet, comme le souligne Francine Cicurel :  » un véritable apprentissage de la lecture passe par une lecture intégrale afin que l’apprenant puisse suivre le déroulement du récit et s’appuyer sur les indices successifs du texte pour en voir la signification « .

Il s’agira d’examiner l’intérêt didactique de la nouvelle du double point de vue de la réception et de la production écrites. Le caractère linéaire de ce genre prête remarquablement à l’élaboration des hypothèses de la part du lecteur. Or la formulation de ces hypothèses, comme le soulignent Francine Cicurel et Dufays, représente une étape primordiale dans le processus de la lecture littéraire. Rappelons qu’il faut dire que le lecteur s’appuie en particulier sur des éléments relatifs au genre textuel auquel il a affaire mais également sur ses connaissances antérieures dans le processus de la lecture. La nouvelle est sans doute un genre qui dispose d’une série de traits qui favorise sa réception : une économie  du langage, un nombre limité de personnages, une action unique qui s’écarte de la multiplication des intrigues et des péripéties sont autant de caractéristiques qui font de la nouvelle un genre remarquablement accessible.

 

BIBLIOGRAPHIE

Luthi, Jean-Jacques, En quête du français d’Egypte, Paris Budapest Torino : L’Harmattan, DL 2005.

Luthi, Jean-Jacques, Introduction à la littérature d’expression française en Égypte : 1798-1945, Paris : Edition de l’école, 1974.

Luthi, Jean-Jacques, Entretiens avec des auteurs francophones d’Égypte : et fragments de correspondance, Paris : L’Harmattan, DL 2008.

Chiss, Jean-Louis ; Reuter, Yves ; David, Jacques, Didactique du français : fondements d’une discipline , Louvain-la-Neuve : De Boeck supérieur, DL2015, cop. 2015.

Cirurel Francine, Lectures interactives en langue étrangère, Collection F-Autoformation, Hachette, Paris. 1991.


Nada Fathy Abdelaziz

Étudiante en Master 2 Didactique du français langue étrangère et langues du monde à l’université Sorbonne Nouvelle- Paris 3

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *