La méthode idéale pour mener un travail scientifique selon Bruno Latour

Au chapitre cinq de son ouvrage Changer la société, Refaire de la sociologie (La Découverte, 2005), Latour conseille d’utiliser quatre carnets distincts afin de rédiger un travail scientifique.

Le premier carnet  devra être une sorte de carnet de bord destiné à contenir tous les micro-événements en rapport avec la recherche. Il devra donc être régulièrement mis à jour. Le second carnet sera dédié à la récolte de l’information, ces informations seront classées de façon chronologique. Quant au troisième carnet, il sera consacré « aux essais d’écriture ad libitum ». Ici devront être inscrites les idées, les ébauches de réflexion. Enfin, dans le quatrième et dernier carnet, Latour suggère d’écrire les effets que le compte rendu  produit sur l’environnement du chercheur.

Voici comment j’envisage d’utiliser la méthode proposée par Latour. Dans le premier carnet, j’insèrerai tout ce que je ferai tous les jours pour mon mémoire  tout au long de l’année. Dans le second carnet, j’inscrirai toutes les remarques de mon directeur de recherche, ainsi que les commentaires de toutes les personnes avec qui j’évoquerai mon mémoire. Pour ce qui concerne le troisième carnet, j’écrirai toutes les idées qui me viendront à l’esprit concernant mon sujet de recherche. Enfin, dans le quatrième et dernier carnet, je noterai toutes les notions en lien avec mon projet de recherche ainsi que la bibliographe.

J’espère avoir le courage de m’astreindre à cette méthode jusqu’au terme de mon travail !

BIBLIOGRAPHIE

Bruno Labour, (2006). Changer de société, Refaire de la sociologie, Paris : La découverte,p. 194-197.


Nada Fathy Abdelaziz

Étudiante en Master 2 Didactique du français langue étrangère et langues du monde à l’université Sorbonne Nouvelle- Paris 3

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *