Bref , j’ai eu mon premier rendez-vous avec mon directeur de mémoire

C’est le matin  du 10 décembre  2015.J’attends devant la salle des professeurs au 3ème étage de l’université  Paris 3 Nouvelle Sorbonne, 46 Rue de Saint-Jacques 75005  Paris . Enfin , je vais rencontrer  mon directeur de mémoire dans quelques minutes… apès un long mois d’attente…Un rendez-vous si attendu  où je pourrai  finalement lui présenter mon projet de mémoire.J’ai  hâte et en même temps j’ai peur.C’est bizarre…La porte de la salle s’ouvre…

Professeur :Bonjour !Monsieur  Vladislavski ?

Moi( ah j’ai oublié de vous dire que  je m’appelle  Stanislav  Vladislavski) :Oui, bonjour, Monsieur !

Professeur :Entrez ! Assiez-vous et parlez –moi de votre sujet de mémoire !

Moi : Mon  sujet de mémoire porte sur l’influence de la langue maternelle dans l’apprentissage d’une langue étrangère :le cas des bulgarophones.Je mettrai l’accent sur l’apprentissage des prépositions et des verbes pronominaux et comment la langue maternelle peut  l’influencer…Et la problématique est si  la langue maternelle  est un atout dans l’apprentissage ou au contraire  c’est un obstacle pour les apprenants…

Professeur :D’accord…Bien…Et  c’est quoi votre corpus ?

Moi :Mon corpus ? Excusez-moi , Monsieur, mais qu’est-ce que vous entendez par corpus, ai-je dis avec une voix troublante.

Professeur : Vous avez  besoin des copies d’élèves  pour  les analyser par la suite.

Moi :Ah oui , bien sûr , j’ai pensé  à contacter  des écoles bulgares à Paris pour voir si je pourrais faire des observations là-bas et également    au  lycée français à Sofia en Bulgarie.

Professeur : Ah il y a des écoles bulgares à Paris ? Je ne savais pas…C’est très intéressant.Maintenant…parlez-moi un petit peu de votre bibliographie…Vous avez déjà lu des ouvrages concernant votre sujet ?

Moi :Oui un peu…J’ai lu des articles sur le site d’AILE portant  sur l’acquisition de langage.J’ai également consulté des ouvrages comme Pensée et langage  de Vygotski  et aussi La langue maternelle en classe de langue étrangère de Castellotti…

Professeur :Je vois…Ce n’est pas suffisant, Monsieur Vladislavski ! Votre bibliographie est très pauvre pour l’instant !J’attendais que vous soyez un peu plus préparé pour aujourd’hui…Vous devez vous  mettre au travail…Il vous reste que 6 mois à rédiger votre mémoire…Je vous enverrai par mail une  liste des ouvrages concernant votre sujet que je trouve intéressants…Pour la prochaine fois, je  veux que vous m’envoyiez par mail  une première partie de votre travail.

Moi :Et la prochaine fois sera quand, Monsieur ?

Professeur : Je ne peux pas vous donner une date exacte…Vu que c’est la fin du semestre et  vous avez beaucoup de travail en ce moment,  ce sera probablement  le milieu du mois de février…Comme ça vous aurez assez de temps pour travailler.Je vous enverrai un mail avec la date  et l’heure de notre prochain rendez-vous.C’est tout pour l’instant.Est-ce que vous avez des questions ?

Moi :Oui,la première partie de mon travail doit contenir l’introduction et la problématique ?

Professeur :Exactement,essayez d’avancer le plus possible…Si vous avez des questions sur la méthode ,vous pouvez toujours m’envoyer des mails.

Moi :D’accord.Merci beaucoup,Monsieur !Bonne journée !

Professeur :Bonne journée ,Monsieur Vladislavski !A la prochaine fois !Et n’oubliez pas , travaillez dur !

C’était ça la première rencontre avec un directeur de mémoire ?15 minutes de conversation et j’ai déjà un tas de bouqins à lire jusqu’au mois de février et en plus je dois lui présenter une première partie de mon travail…Heureusement qu’on n’aura pas de cours le deuxième semestre.

Bref , j’ai eu mon premier rendez-vous avec mon directeur de mémoire !

 

 


Christina Angelova

Etudiante en Master 2 Didactique des langues , l'université Paris 3 Sorbonne Nouvelle

More Posts

3 réflexions au sujet de « Bref , j’ai eu mon premier rendez-vous avec mon directeur de mémoire »

  1. Ohh merci beaucoup de tes conseils ,ma chère Olga!Je vais consulter les références dès lundi!Je voudrais bien qu’on en discute un jour sur nos sujets.

  2. Christina ton sujet a un trait commun avec le mien:; la prise en compte de la (ou des ) langues maternelles en classe de LE. J’aimerais partager avec toi 2 références au cas où tu les auras besoin.
    - L. Dabène, 1987, Langue maternelle, langues étrangères, quelques réflexions, Les langues modernes, n 1
    - Noyau C., Porquier R., Communiquer dans la langue de l’autre, Presses universitaires de Vincennes, 1984.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *