Bakhtine et sa théorie du dialogue

Suite à la question de (JIE Junlan) concernant le dialogisme conçu par Bakhtine, j’ai voulu apporter quelques éclaircissements sur les notions qu’il a pu traiter, entre autres celle de « dialogisme interlocutif » qui semble ambigu et pas évident à comprendre. A la lecture de certains articles, j’ai pu me forger ma propre opinion, je vous propose donc mon compte rendu, qui j’espère éclairera votre lanterne.

La théorie de Bakhtine est complexe et a suscité une analyse controversé notamment du point de vue des concepts qu’il a introduit dans sa conception du discours. Il parle d’ailleurs de deux modes discursifs : la polyphonie qui l’a traitée dans la Poétique de Dostoïevski et de dialogisme. Dans ce compte rendu, j’évoquerai uniquement le dialogisme, sa définition et ses composants.

Dans un article intitulé « Vous les entendez ? Analyse du discours et dialogisme », Jacques Bres met en exergue une citation de Bakhtine sur la définition du dialogisme et que je reprends ici :

« L’expression d’un énoncé est toujours, à des degrés divers, une réponse, autrement dit : elle manifeste non seulement son propre rapport à l’objet de l’énoncé, mais aussi le rapport du locuteur aux énoncés d’autrui. Les formes de réactions-réponses qui remplissent un énoncé sont extraordinairement variées et, jusqu’à présent, elles n’ont jamais été étudiées » (Bakhtine 1979/1984, p. 299).

Comme cette citation le suggère, Bakhtine ne définit pas explicitement  le dialogisme, mais le sous-entend autrement. En effet, nous pouvons comprendre le dialogisme comme tout ce qui est assigné au discours, en d’autre termes, une interaction produite entre un locuteur et un interlocuteur. Pour Bakhtine, ce discours s’articule sous forme de dialogue et il en distingue deux types : un dialogue « externe » appelé également « dimension dialogale » et un dialogue « interne » qu’il nomme également « dimension dialogique ». ( Bres, 1999, p. 2)

Bres définit le dialogue « externe » comme celui qui : « marque l’alternance des tours de parole référés à des énonciateurs différents » quant aux dialogues « internes », ils « réalisent tant les genres monologaux que les genres dialogaux » ( Bres, 1999, p. 2)

Dans cette perspective, c’est le rapport du dialogue avec les autres discours qui conduit Bakhetine à distinguer deux types de dialogisme : dialogisme « interlocutif » et dialogisme « interdiscursif ». Bres et Nowakowska, nous apporte une définition plutôt claire de ces deux notions : concernant  le dialogisme « interdiscursif », il renvoie « au locuteur, qui dans sa saisie d’un objet, rencontre les discours précédemment tenus par d’autres sur ce même objet, discours avec lesquels il ne peut manquer d’entrer en interaction » (Bres et Nowakowska 2010, p. 3)

Quant au dialogisme « interlocutif », c’est lorsque « le locuteur s’adresse à un interlocuteur sur la compréhension-réponse duquel il ne cesse d’anticiper », à cet égard, Bres et Nowakowska parle quant à eux de « dialogisme interlocutif anticipatif » qu’ils définissent comme « le fait, pour le locuteur, de prêter à l’allocutaire (interlocuteur à l’oral, lecteur à l’écrit) un discours-réponse à son propre discours, et de réagir à ce discours-réponse, en le « rapportant », ou… sans le rapporter ». (Bres et Nowakowska 2010, p. 3)

 Dans un sens plus au moins analogue, Simon, dans son article intitulé : Dialogisme interlocutif et dialogisme interdiscursif : des
concepts opératoires pour l’analyse du discours de presse, fait une analyse élancée de ce concept, qu’ elle propose de définir de la manière suivante :

« En référence au dialogisme interlocutif, nous soulignons le fait que l’ensemble de ces discours instaure une relation de dialogue in absentia avec les lecteurs réels ou virtuels, en anticipant leur réception dans le discours »(Simon, 2010, p. 2)

Comme, nous pouvons le voir, le concept de dialogisme de Bakhtine suscite des points de vue différents et fait appelle à de divers  interprétations selon le contexte du discours.

Bibliographie

Bakhtine, M. (1979/1984), « Les genres du discours », in Esthétique de la création verbale, Paris : Gallimard.

Bres, J. « Vous les entendez ? Analyse du discours et dialogisme » . Modèles linguistiques, Association Modèles linguistiques/Editions des dauphins, 1999, XX (2), pp. 71-86.

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01340878 : consulté le 25/11/2017.

Jacques Bres et Aleksandra Nowakowska , « Sourires de chat sans chat : discours rapporté et dialogisme interlocutif anticipatif  », paru dans Ci-Dit, Communications du IVe Ci-dit, Sourires de chat sans chat : discours rapporté et dialogisme interlocutif anticipatif , mis en ligne le 01 février 2010, URL : http://revel.unice.fr/symposia/cidit/index.html?id=397 : consulté le 30/11/2017.

Justine Simon. Dialogisme interlocutif et dialogisme interdiscursif : des concepts opératoires pour l’analyse du discours de presse. BRES J.; NOWAKOWSKA A; SARALE J.-M; SARRAZINS. Actes du Colloque International “ Dialogisme : langue, discours. Université Paul
Valéry, Montpellier, les 8-10 Septembre 2010,2011.

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01447277 : consulté le 19/11/2017.


TAOUS NADI

MASTER 2 Didactique des langues, spécialité Didactique du français langue étrangère et langues du monde

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *