Compte rendu et réflexion d’un poster sur l’acquisition L3

Introduction :

Pendant la journée d’étude du réseau d’acquisition le 10 novembre 2017, Pascal TRÉVISIOL a présenté son poster au sujet de l’acquisition du français L3 pour les apprenants japonais connaissant l’anglais comme L2. Ce poster m’intéresse beaucoup du fait qu’il a le même sujet que mon mémoire et qu’il vise les apprenants japonais, un publique asiatique dont la langue maternelle est proche de la langue chinoise.

Compte rendu :

Ce poster apporte une approche fonctionnaliste de l’acquisition. L’objectif est d’expliquer ce qui mène l’apprenant à une maîtrise progressive de l’organisation phrastique et de la contextualisation de ses énoncés. Il analyse aussi l’influence translinguistique. Les facteurs cognitifs de cette influence sont la psychotypologie (pas tous les apprenants japonais choisissent des références de leurs L2 anglais), la récence (l’apprenant pratique ou non sa L2 récemment), la compétence (degré de compétence différent en anglais L2) et le statut entre la L2 et la langue étrangère (quand les apprenants parlent une langue non-maternelle, certains évitent d’avantage de faire référence à leur L1 et considèrent le même statut pour leurs L2 et LE). Les facteurs contextuels sont le profil linguistique de l’interlocuteur, leur mode langagier (monolingue, bi/plurilingue), etc.

La méthodologie est la comparaison inter-apprenants L1 vs L2 et L3 , la comparaison inter-discours en L2 et L3 et la comparaison inter-langues L1 vs L2 et L3.

Réflexion :

Mon mémoire a l’intention d’exposer les rôles de la L1 (chinois) et de la L2 (anglais) dans la production écrite du français comme L3 en milieux guidés en Chine.

Le poster de madame Trévisiol est une recherche très complète. Mon mémoire n’aura pas la même qualité mais je peux m’inspirer des idées et des méthodes de ce poster.

Dans mon mémoire, j’ajouterai la partie de l’influence translinguistique. J’analyserai d’abord la théorie de statut des L2 et LE (Williams et Hammarbeg). Ensuite, j’étudierai la psychotypologie. Dans cette partie, je ne travaillerai pas seulement sur la perspective des apprenants mais aussi sur celle de l’université, du fait que certaines universités ayant une spécialité de français annulent les cours d’anglais pendant la première année de l’apprentissage du français, alors que certaines les gardent. Je comparerai les productions écrites des apprenants de ces deux types d’universités (Corpus de l’Université des minorités du sud-ouest et l’Université du Zhejiang).

De plus, mon mémoire ne pourrait pas traiter autant de questions. Je me concentrerai sur une hypothèse centrale: Comment le niveau d’anglais L2 peut-il influencer la production écrite du français L3 pour les apprenants chinois ? Dans cette partie, j’analyserai d’abord les erreurs et les fautes dans la production écrite de plusieurs groupes d’apprenants chinois ayant des compétences différentes en anglais. Ensuite, je travaillerai sur quelques points grammaticaux précis : la temporalité, l’espace ou les pronoms.


2 réflexions sur « Compte rendu et réflexion d’un poster sur l’acquisition L3 »

  1. Madame Trévisiol-Okamura m’a conseillé un très bon recueil d’articles sur le sujet qui t’intéresse, il est en anglais :
    WATOREK, M., et al., 2012, Comparative Perspectives on Language Acquisition : A Tribute to Clive Perdue, Bristol, Multilingual Matters.

  2. Ce serait bien de rédiger un titre un peu plus court et d’indiquer la catégorie du billet. Par ailleurs, vous ne nous indiquez pas le contexte de ce poster : une petite introduction serait aussi nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *