Autour du mot-clé de notre recherche : contextualisation

Afin de mieux cerner la problématique de contextualisation, il nous semble important de revisiter une conception relative aux enseignements de la grammaire en FLE. Nous appréhendons la langue comme un savoir à transmettre. De cette façon, “il est nécessaire de décrire cet objet-langue et de gérer la transposition de cette description de manière à faire passer les apprenants de compétences déclaratives à des compétences procédurales” (Beacco, Kalmbach, Lopez, 2014 : 4). La contextualisation de la description du français dans les grammaires étrangères se présente sous formes particulières données à la description du français pour des apprenants non francophones. Nous émettons ainsi une hypothèse de travail qu’il y a certaines formes d’adaptation spécifiques. Ces “altérations” (terme de J. Peytard, 1984 : 20) ont pour but d’adapter les descriptions savantes “au contexte éducatif des utilisateurs concernés, à leur culture métalinguistique et grammaticale” (Beacco, Kalmbach, Lopez, 2014 : 10).  

L’objet d’analyse de notre mémoire sera un corpus de grammaires de FLE rédigées et publiées en Russie par des locuteurs non natifs et destinées au public russophone. Ces grammaires pédagogiques voient leur discours modifié par rapport à des grammaires du français produites en France. La catégorie d’article est absente dans la langue russe, ce qui nous donne la possibilité d’émettre l’hypothèse que le discours grammatical serait contextualisé de manière différente que dans les grammaires de référence françaises (Besse et Porquier, 1984 : 110-113). Pour caractériser des contextualisations de la description grammaticale du français, notre démarche s’inspire largement de la méthodologie élaborée par le groupe GRAC (grammaires et contextualisation). Cette approche implique certaines étapes (Beacco, Kalmbach, Lopez, 2014)  :

  • constitution d’un corpus de grammaires (si possible récentes) publiées à l’étranger et réalisées par des auteurs qui ont la même langue première avec les utilisateurs ;
  • détermination d’un corpus de descriptions de français constituant des points de référence pour caractériser les écarts ;
  • analyse du discours grammatical permettant de relever des contextualisations ;
  • analyse et constitution d’inventaire de ces contextualisations ;
  • mise en relations des contextualisations repérées avec la culture métalinguistique des apprenants, on s’intéresse particulièrement aux représentations des difficultés d’apprentissage récurrentes et résistantes qui concernent certains faits de langue.

Nous nous sommes demandé dans quelle mesure le contexte d’enseignement / apprentissage pouvait transparaître dans la description grammaticale du français et sous quelle forme. D’après les recherches déjà réalisées dans le cadre de cette méthodologie (Bruley, 2013, 2014 ; Kalmbach, 2014 ; Starosciak, 2013), les contextualisations se présentent sous un nombre limité de formes : la terminologie grammaticale, la définition des termes, la description morpho-syntaxique.     

Cette démarche contrastive va nous permettre de :

  • repérer les contextualisations dans les ouvrages analysés,
  • collecter ces formes d’adaptation de la description du français,
  • constituer un inventaire organisé des contextualisations.

La finalité didactique de ce genre de recherches est évidente : d’une part, nous essayerons d’améliorer la qualité de description grammaticale pédagogique adaptée aux cultures métalinguistique différentes et, d’autre part, cela pourrait éventuellement nous permettre de revoir quelques points de la grammaire traditionnelle présentée en France.

 

Bibliographie

BEACCO, J.-C., KALMBACH, J.-M., LOPEZ, J., 2014, “Les contextualisations de la description du français dans les grammaires étrangères : présentation”, in Langue Française, № 181, pp. 3 – 17, Paris, Larousse.

BESSE, H. & PORQUIER, R., 1984, Grammaires et didactique des langues. Paris, Crédif- Hatier (chapitre 2 : « L’article français et ses descriptions », pp. 1 – 48).

BRULEY, C. et al., 2013, “Grammaire du français et discours grammaticaux contextualisés”, in Actes du colloque DILTEC (20 – 22 juin 2012), Université Sorbonne – Nouvelle, Paris 3, Paris, Riveneuve.

BRULEY, C., STAROSCIAK, K., 2014, “L’aspect accompli en français et dans les langues slaves : quels rapprochements dans les grammaires du français éditées en Pologne et en Slovaquie ?”, in Langue Française, № 181, Paris, Larousse.

KALMBACH, J.-M., 2014, “Le système composite du pronom de troisième personne en français”, in Langue Française, № 181, Paris, Larousse.

PEYTARD, J., 1984, “Problématique de l’altération des discours : reformulation et transcodage”, in Langue Française, № 64, pp. 17 – 28, Paris, Larousse.


Ovodenko Mikhail

Etudiant en M2 "Didactique des langues" à l'Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle. Thèmes de recherche : didactique de la grammaire, approche sémantique de la grammaire, contextualisation du discours grammatical, linguistique générale, anthropologie linguistique.

More Posts

Une réflexion au sujet de « Autour du mot-clé de notre recherche : contextualisation »

  1. Bravo pour cette présentation qui nous permet de bien saisir le cheminement de ton raisonnement, et merci de partager avec nous ta méthode et ton plan, cela ne peut que nous apporter de l’aide et nous donner des ~ ailes ~.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *